16/01/2018

Le Prix Franco-Allemand du Journalisme a 35 ans !

Appel à candidatures 2018 : L’Europe prend un nouveau départ – assurer et soutenir un journalisme de qualité

 

Parmi les principaux sujets abordés dans les médias en 2017 figuraient le débat autour de ce qu’on a appelé les « fake news » et la manière de continuer à assurer à l’avenir un journalisme de qualité, préservé des attaques des populistes et des idéologies extrêmes. Les élections présidentielles et législatives en France ainsi que les élections au Bundestag en Allemagne ont fait aussi partie de ces événements importants.

 

C’est sur cette toile de fond que le Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) lance son appel à candidatures pour le concours 2018. Depuis 35 ans, le PFAJ fait partie des distinctions les plus importantes du champ des médias ; les organisateurs invitent tous les journalistes ainsi que toutes les rédactions à répondre à l’appel à candidatures.

 

Le Président du Prix Franco-Allemand du Journalisme et PDG de la Saarländischer Rundfunk, Monsieur Thomas Kleist, s’est dit très curieux de découvrir comment, le cas échéant, les bouleversements que vivent actuellement nos sociétés, les chances, mais aussi les craintes de nombreuses personnes se refléteront dans les contributions des participants. Dans les périodes difficiles, l’importance toute particulière des relations franco-allemandes pour les femmes et les hommes de toute l’Europe se fait selon lui plus visible. « Chacun d’entre nous sent à quel point l’action commune de la France et de l’Allemagne est importante lorsqu’il s’agit d’assurer la prospérité matérielle, mais aussi la défense des libertés individuelles. » Cela comprend le droit à une information exhaustive et à la protection des journalistes contre les abus commis par l’Etat. « On ne peut ni admettre, ni tolérer que ces libertés ne soient plus valables sans restriction partout, y compris au sein de l’UE », souligne Monsieur Kleist. C’est pourquoi le Prix Franco-Allemand du Journalisme veut donner à toutes les rédactions et à tous les journalistes le courage de continuer à porter un regard critique sur la réalité. Il s’agit dans le même temps de mettre à l’honneur et en exergue des contributions journalistiques d’exception, susceptibles d’être autant d’exemples et de références pour d’autres.

 

Sont éligibles au Prix des sujets, séries ou dossiers dans les catégories Vidéo, Audio, Écrit et Multimédia. Il convient de noter ici que des tiers (internautes, lecteurs, auditeurs et spectateurs) peuvent proposer des travaux qui leur paraissent mériter le Prix.

 

Le PFAJ s’adresse à des journalistes qui traitent de l’actualité, de ses ressorts et de ses protagonistes de façon créative, critique et sensible, mais aussi avec humour, contribuant ainsi à une meilleure compréhension entre la France et l’Allemagne dans un contexte européen. Cela comprend également des publications divulguées dans un autre pays que la France et l’Allemagne. Le Prix est doté d’un montant total de 30 000 euros. La remise du Prix aura lieu le mercredi 4 juillet 2018 à Berlin.

 

Informations pratiques : Les contributions peuvent être déposées jusqu’au 1er mars 2018. Elles doivent avoir été publiées pour la première fois entre le 2 mars 2017 et le 1er mars 2018. Les candidatures ne seront recevables que si elles sont transmises sur le site internet suivant : www.pfaj.eu.

 

-----

Le Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) a été créé en 1983 à l’occasion du vingtième anniversaire du Traité de l’Elysée entre la France et l’Allemagne. Il fait partie des prix européens les plus importants dans le champ médiatique. En sont membres : la Saarländischer Rundfunk (SR) en tant que porteur de projet, Deutschlandradio, Zweites Deutsches Fernsehen (ZDF), France Télévisions, Europe 1, ARTE, Deutsche Welle, Tageblatt, Le Républicain Lorrain, SaarLB, Deutsches Städte-Network (DSN), Radio France, Saarbrücker Zeitung, Gustav-Stresemann-Institut, l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, l’Université Franco-Allemande, la Fondation Robert Schuman et la Stiftung Genshagen.

 

Source: Prix Franco-Allemand du Journalisme, www.pfaj.eu