Campus virtuel franco-allemand

Sarrebruck, 29 novembre 2000

La mise en place d’un réseau de télécommunication est l’une des missions auxquelles l’Université franco-allemande (UFA) va se consacrer de façon intensive à l’avenir. Les premiers pas en vue de la réalisation de ce projet ont été définis collectivement la semaine dernière, dans le cadre d’un groupe de travail entre l’UFA et des représentants d’établissements partenaires de l’UFA.

Le développement d’un réseau de télécommunication fait partie, avec le soutien de programmes d’études binationaux, de formations doctorales et de programmes de recherche transfrontaliers, des missions principales de l’UFA. L’accord de Weimar de 1997, fondateur de l’Université franco-allemande, précise :

« L’Université franco-allemande a pour mission le renforcement de la coopération (…) dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche. Dans ce cadre, elle mène notamment (…) le développement d’un réseau de télécommunication entre établissements membres en vue notamment de renforcer les échanges d’informations et l’enseignement à distance… »

Les échanges de vues et d’expériences du groupe de travail ont permis de dégager deux directions dans lesquelles cela pourrait se concrétiser: d’une part, une plate-forme commune serait développée sous l’égide de l’UFA pour faciliter l’administration des cursus binationaux. Cette plate-forme pourrait être constituée de services tels que l’accès à une base de données des étudiants, ou la mise en ligne de formulaires d’inscription, et serait hébergée par un serveur installé à l’UFA. De plus, cette plate-forme devrait améliorer sensiblement la communication entre la centaine d’établissements partenaires, aussi bien quantitativement que qualitativement. L’objectif de ce réseau administratif est le développement d’un „campus virtuel“ franco-allemand.

La deuxième direction concerne la mise en réseau dans le domaine pédagogique, c’est à dire l’enseignement à distance. La mise en œuvre de matériel d’apprentissage par internet – tel que des modules de cours en ligne, la vidéoconférence, l’apprentissage à distance – pourrait concerner les 3000 étudiants de l’UFA dispersés en France et en Allemagne. L’apprentissage à distance est considéré par tous les participants du groupe de travail comme un complément judicieux à l’enseignement traditionnel, mais qui ne doit en aucun cas remplacer le contact direct entre les enseignants et les étudiants.

Pour le développement de contenus pédagogiques sur Internet, le groupe de travail recommande d’effectuer une étude préliminaire. Celle-ci devrait répertorier les différentes techniques d’apprentissage déjà existantes et pouvant être utilisées comme modules de cours, et évaluer leur utilité dans le cadre de l’UFA. Ceci concerne, en particulier, l’utilisation de méthodes didactiques.

De plus, les membres du groupe de travail envisagent le lancement d’un appel d’offre pour une étude en vue de développer une bibliothèque virtuelle spécialisée dans le domaine de „l’activation interculturelle des relations franco-allemandes“. Ce sujet devrait également devenir prochainement un domaine de recherche de l’UFA. Les destinataires de ces appels d’offre seraient les établissements d’enseignement supérieur en France et en Allemagne.

L’UFA libèrera des crédits pour la mise en oeuvre de ces projets. Il revient au conseil d’université de l’UFA de fixer les règles de financement ainsi que d’approuver les appels d’offre proposés.