Douze nouveaux cursus sous l’égide de l’UFA

Sarrebruck, 13 juillet 2001

Pour l’année universitaire 2001/2002, l’Université franco-allemande (UFA) a intégré 12 nouveaux cursus dans des disciplines variées à l’ensemble de ses progrmmes. Ceci porte le nombre des cursus intégrés soutenus par l’UFA à plus de 100 programmes.

Les programmes qui ont été choisis sont ceux qui répondent aux critères fixés par l’UFA. Les études binationales doivent être sanctionnées par un double diplôme. Les prestations ainsi que la durée des études doivent être réparties de manière égale entre les deux établissements. Le séjour auprès de l’établissement partenaire doit comporter au moins trois semestres. Par ailleurs, l’Université franco-allemande attend de ses partenaires un règlement des études et des examens commun valable dans les deux établissements concernés. « Nous ne soutenons que des programmes intégrés qui ne prolongent pas la durée réglementaire des études », souligne Christine Klos, secrétaire générale de l’UFA, poursuivant que « les cursus soutenus par l’UFA mènent obligatoirement à un diplôme universitaire. Il ne s’agit pas d’envoyer des étudiants français ou allemands pendant un ou deux semestres dans le pays partenaire afin qu’ils maîtrisent davantage la langue étrangère. » Les cursus de l’UFA représentent plutôt des études spécialisées auprès d’un établissement français ou allemand sanctionnées par les deux diplômes nationaux.
Pour de plus amples informations : Université franco-allemande, Am Staden 17, D-66121 Saarbrücken, 00 49 681 501 13 67, info@dfh-ufa.org L’Université franco-allemande constitue un réseau d’établissements d’enseignement supérieur français et allemands. Elle est dotée du statut juridique d’un établissement d’enseignement supérieur. Elle dispose d’un campus organisé de manière décentralisée. Elle coopère avec ses établissements partenaires français et allemands pour assurer entre autres des cursus binationaux. Elle vise à mettre en place un système de cursus intégrés en vue de l’organisation d’un espace universitaire européen à l’instar de la déclaration de Bologne.