Aperçu des lauréats depuis 2005 :

Les lauréats 2017

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
Les lauréats, les partenaires économiques et institutionnels, ainsi que Monsieur Jean-Claude Tribolet, Ministre conseiller à l’Ambassade de France en Allemagne, et la Présidente de l’UFA, Madame Patricia Oster-Stierle (© Jacek Ruta).

Julia Ally

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

Julia Ally

Prix décerné par la Schultze & Braun GmbH

Cursus : Droit international privé et Droit du commerce international et européen
Johannes Gutenberg-Universität Mainz / Université de Bourgogne

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « L'exéquatur de sentences arbitrales ayant fait l'objet d'une annulation dans leur État d'origine »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Patrick Ehret de la Schultze & Braun GmbH, Madame Julia Ally et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA


Kim Kristin Henningsen

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

Kim Kristin Henningsen

Prix décerné par le Lions Club Recklinghausen et le Lions Club de Senlis Trois Forêts

Cursus : Études Européennes
Johannes Gutenberg-Universität Mainz / Université de Bourgogne / Uniwersytet Opolski

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « L'impuissance de la Convention de Genève ? Une compliance-analyse du droit d'asile allemand, en tenant compte de l'influence de l'Union Européenne »

 

Photo (de gauche à droite) : Madame Kim Kristin Henningsen, Madame Claudine Thiefine du Lions Club de Senlis Trois Forêts et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA


Helena Keller

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

Helena Keller

 

Prix décerné par la ASKO Europa Stiftung

Cursus : Études franco-allemandes : Communication et Coopération transfrontalières
Universität des Saarlandes / Université de Lorraine, Metz

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « France et Allemagne : Diplomatie dans la crise ukrainienne. Émergence de nouvelles formes de coopération institutionnelles ? »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Klaus-Peter Beck de la ASKO Europa-Stiftung, Madame Helena Keller et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA


François Kimmig

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

François Kimmig

Prix décerné par la Fédération Nationale des Travaux Publics

 

Cursus : Sciences mathématiques, Informatique, Sciences pour l'Ingénieur

Technische Universität München / École Polytechnique de Paris

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Analyse inverse et quantification d'incertitudes pour la croissance et le remodelage vasculaires »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Michel Demarre, représentant de la Fédération Nationale des Travaux Publics, Monsieur François Kimmig et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA


Veronika Anna Kufner

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

Veronika Anna Kufner

Prix décerné par l'Association des juristes Franco-Allemands


Cursus : Droit
Ludwig-Maximilians-Universität München / Université Paris 2 - Panthéon-Assas

 

Sujet du mémoire : « L'influence de l'Union Européenne sur les actions collectives françaises »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Heiner Baab de l’Association des Juristes Franco-Allemands, Madame Veronika Anna Kufner et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA

 

Voir le message vidéo de Veronika Anna Kufner


Theo Müller

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

Theo Müller

Prix décerné par Arte

 

Cursus : Sciences sociales, mention histoire

Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg / Écoles des Hautes Études en Sciences Sociales

 

Sujet du mémoire de fin d’études :

« Journalistes et hommes politiques en contact. Conditions, formes et changements de la communication des journalistes de la capitale allemande et française avec des hommes politiques de premier rang, au cours des années 1970 et 1980 »

Photo (de gauche à droite) : Madame Claude-Anne Savin, responsable presse et relations publiques chez Arte, Monsieur Theo Müller et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA

 

Lire le discours tenu par Theo Müller au nom de tous les lauréats


Julien Pinay

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

Julien Pinay

Prix décerné par le Hauptverband der Deutschen Bauindustrie

Cursus : Génie mécanique (Karlinsa)
Karlsruher Institut für Technologie / Institut National des Sciences Appliquées de Lyon

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Développement d'un modèle utilisant l'apprentissage automatique permettant de reconnaître différentes textures de route à partir de mesures acoustiques à l'intérieur du pneu »

 

Photo (de gauche à droite) : Madame Susanne Müller du Hauptverband der Deutschen Bauindustrie, Monsieur Julien Pinay et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA


Clarissa Sonnenschein-Battefeld

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

Clarissa Sonnenschein-Battefeld

Prix décerné par le Club des Affaires Saar-Lorraine

 

Cursus : Management Franco-Allemand

Hochschule Mainz / Université de Lorraine, Metz

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Communication et influence de RSE dans le segment du luxe - une comparaison franco-allemande »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Didier Guénin, Président du Club des Affaires Saar-Lorraine, Madame Clarissa Sonnenschein-Battefeld et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA


Alexandra Verdeil

Deutsch-Französische Hochschule; Berlin; 26.01.2017
© Jacek Ruta

Alexandra Verdeil

Prix décerné par l'Association Réalités et Relations Internationales (ARRI)

 

Cursus : Management (MIM)
ESCP Europe Berlin / ESCP Europe Paris / ESCP Europe Madrid

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Le marketing social, utilisé comme outil stratégique dans les programmes de prévention, fait-il passer l'efficacité avant l'éthique ? »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Robert Diethrich, responsable du Cercle Franco-Allemand d’ARRI, Madame Alexandra Verdeil et Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA

Les lauréats 2015

Les lauréats, les partenaires économiques et institutionnels, Son Excellence l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Monsieur Nikolaus Meyer-Landrut, ainsi que la Présidente de l’UFA, Madame Patricia Oster-Stierle et le Vice-Président de l’UFA, Monsieur Patrice Neau
(© F. Brunet/DFH-UFA)

Alicia Boley

© F. Brunet/DFH-UFA

Alicia Boley

Prix décerné par le Club des Affaires Saar-Lorraine

 

Cursus : Logistique

htw saar, Saarbrücken / Université de Lorraine, Metz

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « L'amélioration de processus à l'aide du 'Value Stream Mapping' - l'exemple pratique du plaxage de profilés de fenêtres »

 

Photo (de gauche à droite) : Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA, Madame Alicia Boley et Madame Fabienne Pierrard, Présidente du Club des Affaires Saar-Lorraine


Jérémy Cochain

© F. Brunet/DFH-UFA

Jérémy Cochain

Prix décerné par le Hauptverband der Deutschen Bauindustrie e.V.

 

Cursus : Energétique et Procédés
TU Kaiserslautern / INSA Rouen

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « A monolithic solver for modelling thermo-mechanical behaviour of down-hole tools »

 

Photo (de gauche à droite) : Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA, Monsieur Jérémy Cochain et Monsieur Johann Sebastian Richter, Chef du bureau Bruxelles du Hauptverband der Deutschen Bauindustrie e.V.


Emilien Debaene

© F. Brunet/DFH-UFA

Emilien Debaene

Prix décerné par la Fédération Nationale des Travaux Publics

 

Cursus : Sciences de l'ingénieur

TU Braunschweig / UT Compiègne

 

Sujet du mémoire : « Procédé d'évaluation des tolérances critiques de défaillance de pièces mécaniques »

 

Photo (de gauche à droite) : Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA, Monsieur Emilien Debaene et Monsieur Jean-Christophe Angenault, Directeur de Cabinet du Président de la Fédération Nationale des Travaux Publics


Carmen Gerstenmeyer

© F. Brunet/DFH-UFA

Carmen Gerstenmeyer

Prix décerné par la ASKO Europa-Stiftung

 

Cursus : Études franco-allemandes : communication et coopération transfrontalières

Universität des Saarlandes / Université Lorraine, Metz

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Europe, non merci? - L'euroscepticisme français à l'éxemple du score du Front National lors des élections européennes 2014 »

 

Photo (de gauche à droite) : Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA, Madame Carmen Gerstenmeyer et Monsieur Patrice Neau, vice-président de l’UFA


Insa Janßen

© F. Brunet/DFH-UFA

Insa Janßen

Prix décerné par le Lions Club Recklinghausen / Lions Club de Senlis Trois Forêts

 

Cursus : Gestion / Management international
HS Bremen / KEDGE Business School, Marseille


Sujet du mémoire de fin d’études : « Moyens de financement pour les entreprises – leur étude face à la période de faibles taux d’intérêts actuelle  »

 

Photo (de gauche à droite) : Madame Insa Janßen et Madame Claudine Thiefine, Présidente du Lions Club de Senlis Trois Forêts


Benjamin Planche

© F. Brunet/DFH-UFA

Benjamin Planche

Prix décerné par EDF Allemagne

Cursus : Multimedia, Distributed and Pervasive Secure Systems
Universität Passau / INSA Lyon

Sujet du mémoire de fin d’études : « Traitement des données de synchrophaseurs pour réseaux électriques intelligents (PMU Data Processing for Smart Grids) »

Photo (de gauche à droite) : Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA, Monsieur Benjamin Planche et Monsieur Bernard Gsell, Directeur Général de EDF Allemagne


Etienne Sprösser

© F. Brunet/DFH-UFA

Etienne Sprösser

Prix décerné par la Schultze & Braun GmbH

Cursus : Droit français et allemand
U Köln / U Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

 
Sujet du mémoire de fin d’études : « De la création d'un recours collectif de consommateurs en droit privé allemand »
 
Photo (de gauche à droite) : Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA, Monsieur Etienne Sprösser et Monsieur Patrick Ehret de la Schultze & Braun GmbH


Natalie Welfens

© F. Brunet/DFH-UFA

Natalie Welfens

Prix décerné par Arte

Cursus : Affaires Européennes / Affaires Internationales
FU Berlin / Sciences Po Paris
 
Sujet du mémoire de fin d’études :
« Les systèmes d'éducation sous pression de la crise: une comparaison entre la France et l'Allemagne »

Photo (de gauche à droite) : Madame Patricia Oster-Stierle, Présidente de l’UFA, Madame Nathalie Welfens et Madame Claude-Anne Savin de Arte

Les lauréats 2014

Les lauréats des prix d'excellence et de la meilleure thèse, les partenaires économiques et institutionnels, ainsi que (sur le côté droit de gauche à droite) Monsieur Patrice Neau, Président de l’UFA, son Excellence l’Ambassadeur de France en Allemagne, Monsieur Philippe Etienne, le Conseiller culturel de l’Ambassade de France, Monsieur Emmanuel Suard et Monsieur Jochen Hellmann, Secrétaire général de l’UFA © Jacek Ruta

Matthieu Bertozzo et Benedikt Linder

© Jacek Ruta

Matthieu Bertozzo et Benedikt Linder

Prix, partagé exceptionnellement cette année en deux, décerné par la Schultze & Braun GmbH

 

Matthieu Bertozzo:

Cursus : Droit, mention droit privé français et allemand

Université de Lorraine, Metz / Universität des Saarlandes, Saarbrücken

Sujet du mémoire : « Financement participatif, état du droit français »

 

Benedikt Linder:

Cursus : Droit

Université Panthéon-Assas / Ludwig-Maximilians-Universität München

Sujet du mémoire : « Les projets d'harmonisation du droit des contrats en Europe et leur écho en France »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Patrick Ehret du cabinet d’avocats Schultze & Braun GmbH, Monsieur Matthieu Bertozzo, Monsieur Benedikt Linder, Monsieur Patrice Neau, Président de l’UFA


Julia Hagelschuer

© Jacek Ruta

Julia Hagelschuer

Prix décerné par le Club des Affaires Saar-Lorraine

 

Cursus : Management franco-allemand
Université de Rennes 1 / Universität Augsburg

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « L'Herbe Rouge S.A.R.L. - Une PME responsable et sa stratégie d'internationalisation »

 

Photo (de gauche à droite) : Madame Fabienne Pierrard, Présidente du Club des Affaires Saar Lorraine, Madame Julia Hagelschuer, Monsieur Patrice Neau, Président de l’UFA


Marion Heublein

© Jacek Ruta

Marion Heublein

Prix décerné par la Fédération Nationale des Travaux Publics

 

Cursus : Géodésie et géoinformatique

INSA de Strasbourg / Karlsruher Institut für Technologie

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Apport de la comparaison d'observations GNSS et InSAR pour la détection du contenu en vapeur d'eau dans l'atmosphère »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Michel Démarre, délégué général du SEFI (Syndicat des Entrepreneurs Français Internationaux) et Vice-Président de la Commission Europe International FNTP, Madame Marion Heublein, Monsieur Patrice Neau, Président de l’UFA


Kévin Vollmer

© Jacek Ruta

Kévin Vollmer

Prix décerné par le Hauptverband der Deutschen Bauindustrie e.V.

 

Cursus : Génie civil et Management en Europe
Université de Lorraine (Metz) / Hochschule für Technik und Wirtschaft des Saarlandes (Sarrebruck) / Université du Luxembourg


Sujet du mémoire de fin d’études : « Planification de chantiers à la DB à l'aide d'un espace virtuel »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Stefan Brettschneider du Hauptverband der Deutschen Bauindustrie e.V., Monsieur Kévin Vollmer, Monsieur Patrice Neau, Président de l’UFA


Sara Wlodarczyk

© Jacek Ruta

Sara Wlodarczyk

Prix décerné par le Lions Club Senlis Creil Chantilly et le Lions Club Recklinghausen

 

Cursus : Sciences sociales, mention histoire
EHESS Paris / Universität Heidelberg

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Comprendre et expliquer l’Allemagne - Prises de parole de spécialistes français à la radio de 1945 au milieu des années 1960 »

 

Photo (de gauche à droite) : Monsieur Joël Meudec, Chargé de mission jumelage du Lions Club Senlis Creil Chantilly, Madame Sara Wlodarczyk, Monsieur Patrice Neau, Président de l’UFA

Les lauréats 2013

© Carmelo Naranjo Garcia

Philip Maximilian Bender

© Carmelo Naranjo Garcia

Philip Maximilian Bender

Prix décerné par Schultze & Braun GmbH

 

Cursus : Droit
Université Paris 2, LMU München

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Faut-il instituer une Société privée européenne (SPE) ? »

 

Photo: de gauche à droite, Madame l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, Monsieur Philip Maximilian Bender, Monsieur Patrice Neau, président de l’UFA, et Monsieur Patrick Ehret, Avocat, spécialiste en droit international et de l'Union européenne chez Schultze & Braun

 

» en savoir plus


Mareike Besecke

© Carmelo Naranjo Garcia

Mareike Besecke

Prix décerné par le Club des Affaires Saar-Lorraine

 

Cursus : Master trinational en management

ESCP Europe à Paris, Berlin et Londres

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « La guerre des talents a-t-elle atteint le secteur de l’entrepreneuriat social ? »

 

Photo: de gauche à droite, Madame l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, Madame Fabienne Pierrard, présidente du Club des Affaires Saar-Lorraine, Monsieur Patrice Neau, président de l’UFA et Madame Mareike Besecke

 

» en savoir plus


Ilja Tobias Feldstein

© Carmelo Naranjo Garcia

Ilja Tobias Feldstein

Prix décerné par Sanofi Aventis

 

Cursus : Génie mécanique
Arts et Métiers Paristech (Metz), Karlsruher Institut für Technologie


Sujet du mémoire de fin d’études : « Conception d'une plateforme thérapeutique dynamique pour la rééducation de patients atteints d'une infirmité motrice »

 

Photo: de gauche à droite, Madame l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, Monsieur Ilja Tobias Feldstein, Monsieur Patrice Neau, président de l’UFA et Madame Renate Haberland, DRH de la division Diabète de Sanofi Aventis

 

» en savoir plus


Marion Fischer

© Carmelo Naranjo Garcia

Marion Fischer

Prix décerné par le Hauptverband der Deutschen Bauindustrie e.V.

 

Cursus : Génie Civil
INSA de Strasbourg, Technische Universität Dresden


Sujet du mémoire de fin d’études : « Les projets clés-en-main en Allemagne et dans les pays francophones »

 

Photo: de gauche à droite, Madame l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, Madame Marion Fischer, Monsieur Patrice Neau, président de l’UFA et Monsieur Johann Sebastian Richter, chef du bureau Bruxelles du Hauptverband der Deutschen Bauindustrie

 

» en savoir plus


Pascal Kriesche

© Carmelo Naranjo Garcia

Pascal Kriesche

Prix décerné par la Fédération Nationale des Travaux Publics

 

Cursus : Sciences mathématiques, Informatique, Sciences pour l'Ingénieur
École Polytechnique ParisTech, Technische Universität München


Sujet du mémoire de fin d’études :
« L'association de variabilités climatiques à grande échelle et de télé-connections avec la ressource du vent en Europe et son intermittence »

 

Photo: de gauche à droite, Madame l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, Monsieur Pascal Kriesche, Monsieur Patrice Neau, président de l’UFA et Monsieur Michel Demarre de la Fédération Nationale des Travaux Publics

 

» en savoir plus


Isabelle Salcher

© Carmelo Naranjo Garcia

Isabelle Salcher

Prix décerné par Möbel Martin

 

Cursus : International Management
Reims Management School, ESB Business School Reutlingen

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « Comment l'objectif de maximisation des profits, résultant d’une privatisation de l’eau potable, s’accorde-t-il avec un besoin physiologique de

l’humanité ? »

 

Photo: de gauche à droite, Madame l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, Madame Isabelle Salcher, Monsieur Patrice Neau, président de l’UFA et Madame Silvia Martin, associée-gérante du groupe Möbel Martin

 

» en savoir plus


Iris Vincent

© Carmelo Naranjo Garcia

Iris Vincent

Prix décerné par le Lions Club Senlis Creil Chantilly et le Lions Club Recklinghausen

 

Cursus : Sciences politiques et sociales - Affaires internationales et Affaires européennes
Sciences Po Paris, Freie Universität Berlin

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « La mise en oeuvre de la politique européenne de protection de l'environnement: Pourquoi l'application de la Directive Habitats a-t-elle été si tardive en France et en Allemagne ? »

 

Photo: de gauche à droite, Madame l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, Monsieur Joel Meudec du Rotary Club de Senlis Creil Chantilly, Madame Iris Vincent, Monsieur Patrice Neau, président de l’UFA et Monsieur Detlef Koller, chargée de jumelage du Lions Club Recklinghausen

 

» en savoir plus


Les lauréats 2012


Luc Desaunettes, 22 ans, de nationalité française

© Jacek Ruta

Luc Desaunettes, 22 ans, de nationalité française

Cursus: Droit
Université Paris 2 – LMU München

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « La place et le rôle du Ministère public dans la procédure d’instruction - Étude comparative des procédures pénales françaises et allemandes »

 

» en savoir plus


Mathieu Grochowski, 26 ans, de nationalité française

© Jacek Ruta

Mathieu Grochowski, 26 ans, de nationalité française

Cursus : Sciences de l'ingénieur

EC Paris – TU Berlin

 

Sujet du mémoire de fin d’études: « Analyse économique d’un réseau de chaleur biomasse pour un quartier à basse consommation d’énergie »

 

» en savoir plus


Matthias El Nemer, 27 ans, de nationalité allemande

© Jacek Ruta

Matthias El Nemer, 27 ans, de nationalité allemande

Cursus : Management International
CESEM Reims - ESB Business School Reutlingen


Sujet du mémoire de fin d’études: « Lobbyisme à Bruxelles par l'exemple du ‘Verband der Automobilindustrie’ au regard de l'accord de libre-échange avec l'Inde »

 

» en savoir plus


Mélanie Rolles, 24 ans, de nationalité française

© Jacek Ruta

Mélanie Rolles, 24 ans, de nationalité française

Cursus: Cursus Intégré Master Saar-Lor-Lux en Physique
Université de Lorraine (Nancy) - Universität des Saarlandes


Sujet du mémoire de fin d’études: « États non-classiques du champ électromagnétique »

 

» en savoir plus


Sophie Schram, 24 ans, de nationalité luxembourgeoise

© Jacek Ruta

Sophie Schram, 24 ans, de nationalité luxembourgeoise

Cursus: Études franco-allemandes: communication et coopération transfrontalières
Université de Lorraine (Metz) - Universität des Saarlandes


Sujet du mémoire de fin d’études:
« La coopération territoriale dans un projet complexe à multi-niveaux: le projet d'aménagement du territoire Belval. De nouvelles marges de manœuvre pour les niveaux local et communal? »

 

» en savoir plus


Les lauréats 2011


Charlène Cabot, 23 ans, de nationalité française

Charlène Cabot, 23 ans, de nationalité française

Cursus: Affaires Internationales
FU Berlin – Sciences Po Paris


Sujet du mémoire de fin d’études: „Climate Change and Security Risks in Africa: The Influence of Political Factors on the Reduction of Climate-induced or –aggravated Conflicts: A Study of Farmer-Herder Conflicts over Natural Resources in Western Africa“

 

» en savoir plus


Alexander Haussmann, 24 ans, de nationalité allemande

Alexander Haussmann, 24 ans, de nationalité allemande

Cursus : Management International
ESB Business School Reutlingen –  CESEM Reims


Sujet du mémoire de fin d’études: « Quels sont les facteurs économiques, (géo)politiques et sociétaux qui déterminent si la richesse d’un pays en pétrole devient une malédiction ou une bénédiction ? »

 

» en savoir plus


Marc Mudrak, 24 ans, de nationalité allemande

Marc Mudrak, 24 ans, de nationalité allemande

Cursus: Histoire
Universität Heidelberg – EHESS Paris


Sujet du mémoire de fin d’études:
« Des anti-luthériens aux « vieux croyants ». Construction et construits de camp catholique durant les premières années de Réforme en Allemagne »

 

» en savoir plus


Benedikt Philipp, 27 ans, de nationalité allemande

Benedikt Philipp, 27 ans, de nationalité allemande

Cursus: Génie civil
TU München – ENPC Paris


Sujet du mémoire de fin d’études:
„Utilisation des composites dans les ouvrages de bâtiment – caractéristiques mécaniques, méthodes de calcul, mise en œuvre“

 

» en savoir plus


Julia Schell, 22 ans, de nationalité allemande

Julia Schell, 22 ans, de nationalité allemande

Cursus: Etudes Franco-Allemandes en Sciences humaines et sociales
Universität Regensburg – Université de Clermont-Ferrand


Sujet du mémoire de fin d’études:
« L’effet de l’image du pays d’origine et son instrumentalisation mercatique dans le secteur de l’automobile : une analyse de la publicité télévisée européenne »

 

 » en savoir plus


Lea Schulte, 26 ans, de nationalité allemande

Lea Schulte, 26 ans, de nationalité allemande

Cursus : Commerce et Affaires internationales
Universität Freiburg – Université Paris XII

 

Sujet du mémoire de fin d’études: « Les partenariats publics-privés – L’importance dans la coopération allemande au développement et relevance en termes de réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement »

 

» en savoir plus


Florian Schulz, 25 ans, de nationalité allemande

Florian Schulz, 25 ans, de nationalité allemande

Cursus: Droit
Universität Mainz – Université de Nantes


Sujet du mémoire de fin d’études:
« La subsidiarité de l’activité économique des communes. Un mémoire de droit comparé. »

 

»  en savoir plus


Florian Wisser, 26 ans, de nationalité allemande

Florian Wisser, 26 ans, de nationalité allemande

Cursus: Chimie
Universität des Saarlandes – ECPM Strasbourg


Sujet du mémoire de fin d’études: « Synthèse, caractérisation et propriétés de particule de silice modifiées avec des méthacrylates pour des matériaux composites »

 

» en savoir plus


Katharina Wüllner, 25 ans, de nationalité allemande

Katharina Wüllner, 25 ans, de nationalité allemande

Cursus: Management européen
Universität Tübingen – Ecole de Management Strasbourg

 

Sujet du mémoire de fin d’études : « L’influence de l’éthique des entreprises sur les intentions et les comportements d’achat des consommateurs – Une étude comparative entre la France et l’Allemagne »

 

» en savoir plus


Les lauréats 2010


Nadège Adoneth, 25 ans, de nationalité française

Nadège Adoneth, 25 ans, de nationalité française

Cursus : Economie/Gestion

ESSEC Business School-Paris – Université de Mannheim

 

Thème du mémoire de fin d’études : « La responsabilité sociale, éthique et environnementale dans l’administration communale, une comparaison France – Allemagne »


« Apprendre sur les autres, c’est apprendre sur soi-même. » : Intéressée depuis longtemps par les collectivités territoriales et le management du secteur public, Nadège Adoneth trouve un sujet qui lui correspond parfaitement : ‘la responsabilité éthique, sociale et environnementale dans l’administration communale’. « Avec ce mémoire, je voulais faire quelque chose de pratique, aller sur le terrain, explique la jeune lauréate. Mais faire une comparaison France-Allemagne sur les communes n’est pas facile. Le mot ‘commune’ ne recouvre pas la même réalité ici et là-bas. Comment comparer deux systèmes administratifs si différents ? » Un sujet vaste et compliqué, mais joliment récompensé par le Prix d’excellence.

 

»  en savoir plus


Christophe Beck, 24 ans, de nationalité franco-allemande

Christophe Beck, 24 ans, de nationalité franco-allemande

Cursus : Génie mécanique

Université de Metz – HTW des Saarlandes


Thème du mémoire de fin d’études : « Analyse fonctionnelle d’une bouteille en PET pour l’optimisation du design du préformes – Analyse comparative du soufflage bi-étirage de différentes formes de préformes à l’aide de la simulation numérique »


Né à Sarrebruck d’une mère allemande et d’un père français, Christophe Beck est resté fidèle au mélange des cultures inhérent à cette région frontalière. Après avoir fréquenté des écoles dans les deux pays, Christophe a voulu « continuer sur cet avantage » et s’est donc engagé pour un cursus franco-allemand entre l’université de Metz et la Hochschule für Technik und Wirtschaft des Saarlandes à Sarrebruck. « C’est vrai que les cours en France sont plus théoriques alors qu’ils sont plus orientés sur la pratique en Allemagne, explique-t-il, mais je me sens très bien dans les deux systèmes. » C’est pendant son master franco-allemand qu’il effectuera son projet de fin d’études au Luxembourg au sein de l’entreprise canadienne Husky Injection Molding Systems. Il y rédige son mémoire sur l’injection plastique de préformes, une première étape dans la fabrication des bouteilles en plastiques, un travail qui ne lui vaudra rien de moins que la note de 20 sur 20.

 

» en savoir plus


Mélanie Clerc, 23 ans, de nationalité française

Mélanie Clerc, 23 ans, de nationalité française

Cursus : Génie mécanique

INSA Lyon – Université de Karlsruhe - KIT Karlsruhe


Thème du mémoire de fin d’études : « Développement d’un Système de gestion de connaissances intégré, sur l’exemple d’une entreprise de l’industrie ferroviaire »


Lauréate du Prix d’excellence 2010, Mélanie Clerc a déjà un contrat en poche chez Bombardier, l’entreprise pour laquelle elle voulait absolument travailler. L’expérience acquise lors de son double diplôme lui permet de mieux appréhender les discussions franco-allemandes dans sa fonction actuelle. « Je voulais absolument travailler dans les transports en commun, dans le ferroviaire. Cela me motive d’aider les gens à pouvoir se déplacer. » Grâce aux différentes expériences professionnelles effectuées lors de son cursus franco-allemand, Mélanie Clerc, âgée de 23 ans, sait exactement ce qu’elle veut.

 

»  en savoir plus


Sonja Döring, 26 ans, de nationalité allemande

Sonja Döring, 26 ans, de nationalité allemande

Cursus : Management international

INBA/Groupe ESC Troyes – Fachhochschule Frankfurt


Thème du mémoire de fin d’études : « Les tendances internationales de la fonction RH »


Il faut dire que traverser les frontières n’a plus rien d’exceptionnel pour la jeune lauréate. Originaire de Francfort, anciennement étudiante à Troyes, domiciliée à Copenhague – Sonja Döring aurait bien du mal à dire où est son ‘chez-soi’. Devant l’embarras du choix, elle a décidé de ne pas choisir : « A chaque fois que je reviens dans un de ces lieux, j’ai le sentiment d’être chez moi. » Pour parler de son véritable amour linguistique, en revanche, elle ne craint pas l’emphase : « La langue française me fascine depuis le Gymnasium ! » assure-t-elle. Quand, à l’issue de sa formation en tourisme à Heidelberg, elle découvre le double diplôme entre la Fachhochschule de Francfort et l’ESC de Troyes, elle fonce bille en tête.

 

» en savoir plus


Henning Fauser, 28 ans, de nationalité allemande

Henning Fauser, 28 ans, de nationalité allemande

Cursus : Etudes interdisciplinaires en sciences humaines et sociales

ENS Lyon – Université Lumière Lyon 2 – Université de Freiburg


Thème du mémoire de fin d’études : « ‘Les Allemands naissent au garde-à-vous’ Images de l’Allemagne et des Allemands chez d’anciens déportés français »


Au cours de ses études interculturelles, il tombe sur la question de la perception mutuelle des Français et des Allemands, il constate avec surprise que rien n’existe sur les « images de l’Allemagne chez d’anciens déportés français ». Ce qui débute comme une recherche pour une dissertation évolue en travail de fin de bachelor et par la suite, dans une version encore élargie, en mémoire de master. C’est pour ce dernier que Henning Fauser vient d’être honoré par le prix d’excellence. « J’ai la chance de faire ainsi la connaissance de nombreuses personnalités vraiment fascinantes, se réjouit l’étudiant. Celles-ci ont vécu les relations franco-allemandes à la fois dans leurs pires moments mais aussi à travers l’amitié entre les deux pays, ce qui est particulièrement intéressant. »

 

» en savoir plus


Sabine Keindl, 23 ans, de nationalité allemande

Sabine Keindl, 23 ans, de nationalité allemande

Cursus : Droit

Université Paris II – LMU München


Thème du mémoire de fin d’études : « La proposition de directive relative aux droits des consommateurs »


« À la fin, on est fier d’avoir réussi ! » Et Sabine Keindl a vraiment de quoi être fière : elle est, en tant qu’Allemande, sortie major de sa promotion à l’université parisienne de Panthéon-Assas – devant les étudiants français ! Sa moyenne est la meilleure jamais atteinte dans le cursus binational de droit avec la LMU de Munich. « Ça, c’est parce que j’aime ce que je fais », confie l’enthousiaste étudiante. Pour ses résultats hors du commun, l’UFA lui décerne le prix d’excellence. La lauréate envisage son avenir professionnel en tant que juge ou dans une entreprise en rapport avec la France. Mais avant, elle a encore un programme chargé : finir son master, obtenir les diplômes d’État allemands et effectuer un doctorat.

 

» en savoir plus


Martin Rahn, 24 ans, de nationalité allemande

Martin Rahn, 24 ans, de nationalité allemande

Cursus : Management international

Euromed Management, Marseille – Hochschule Bremen


Thème du mémoire de fin d’études : « L’optimisation des flux de clics sur sites Internet par variation de l’ergonomie ou du design, à l’exemple du site Internet de la Deutsche Bahn »


« Je voulais suivre des études permettant une réelle expérience à l’étranger », raconte Martin Rahn à propos de sa recherche de cursus en gestion d’entreprise. Il trouve son bonheur à Brême où le cursus franco-allemand l’embarque de Brême à Berlin, où il fait un stage à la Deutsche Bahn, puis vers Marseille pour presque deux ans d’études, et enfin à Paris pour un second stage, dans la maison mère des « Fromageries Bel ». Voulant axer sur la pratique son travail de fin de bachelor, il combine un encadrement français à une entreprise allemande pour un mémoire sur ‘l’optimisation des flux de clics sur sites Internet par variation de l’ergonomie ou du design, à l’exemple du site Internet de la Deutsche Bahn’.

 

» en savoir plus


Marc Wenner, 24 ans, de nationalité française

Marc Wenner, 24 ans, de nationalité française

Cursus : Génie civil

INSA Strasbourg – TU Dresden


Thème du mémoire de fin d’études : « Détermination par méthode non linéaire des contraintes dans le rail dues à l’interaction Longs Rails Soudés (LRS) – Ouvrage d’art »


« La construction de ponts est un peu la discipline reine du génie civil, explique-t-il. Elle est exigeante car, de la conception à la réalisation, chaque détail a son importance. » Justement, Marc Wenner aime les défis. Pendant ses études à l’INSA de Strasbourg, il décide d’emprunter la passerelle d’un cursus binational pour pouvoir approfondir à l’université de Dresde le sujet qui lui tient à cœur, à savoir la construction de ponts. Pour cet Alsacien originaire de Wissembourg, l’Allemagne, de toute façon, n’était qu’à deux pas. À l’avenir, Marc Wenner aimerait bien profiter de son double diplôme pour intégrer un groupe de travail européen sur l’uniformisation des infrastructures ferroviaires – ponts compris.

 

» en savoir plus


Les lauréats 2009


Ronny Behnke, 25 ans, de nationalité allemande

Ronny Behnke, 25 ans, de nationalité allemande

Cursus: Génie Civil

TU Dresden - INSA Strasbourg

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Analyse dynamique de fondations en cas de sol stratifié »

 

Ronny Behnke: „Der integrierte Studiengang der DFH-UFA ermöglichte es mir, einen Teil meines Studiums in Deutschland (Dresden) und in Frankreich (Strasbourg) zu erleben. Als besonders positiv erlebte ich die Offenheit und Neugier meiner französischen Kommilitonen mir und meinem Heimatland gegenüber. Die Akzeptanz meiner Person war nicht nur auf die menschliche und kulturelle Ebene beschränkt, sondern dehnte sich auf den Status as gleichwertiger Student an der Partnereinrichtung aus. Das gegenseitige Verstehen entwickelte sich zu mehr als dem bloßen Beherrschen der anderen Sprache. Jedes Wort erfüllte sich für mich mit einem neuen Lebensgefühl und Erinnerungen. Nur die Menschen und ihr Land machen eine Sprache lebendig und geben den Wörtern einen greifbaren Inhalt. Während meiner drei Semester in Strasbourg habe nicht nur viele neue Freunde gefunden, ich habe auch mich neu kennengelernt und interkulturell weiterentwickelt. Meine Denk-, Arbeits- und Lebensweise hat sich verändert und ist nun von einem Gefühl geprägt, in mehr als nur einem Land zu Hause zu sein. Ich kann nur empfehlen, diesen Weg gemeinsam zu gehen, um aus den verschiedenen kulturellen Identitäten eine unverwechselbare Einheit entstehen zu lassen.“

 

» en savoir plus

 

 


Christine Beneke, 24 ans, de nationalité allemande

Christine Beneke, 24 ans, de nationalité allemande

Cursus: Droit

Universität Mainz - Université Paris XII

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Le droit, pour le propriétaire d’une œuvre, de la détruire en droit d’auteur »

 

Christine Beneke: „Von Anfang an beständig den Blick über den deutschen Tellerrand zu richten, war eine Bereicherung für mein Studium : Es führt zu einem differenzierten Verständnis des nationalen Rechts, seine Strukturen schon beim ersten, erlernenden Zugriff nicht sogleich als gegeben und selbstverständlich zu verinnerlichen. Man entwickelt ein Gefühl für das Selbstverständnis einer Rechtskultur. Die Magisterarbeit war wie dafür geschaffen, diesen Erfahrungen Ausdruck zu verleihen. Die Praktika in deutschen und französischen Anwaltskanzleien unterfüttern meine theoretischen Erkenntnisse mit ganz konkreten, alltäglichen Einblicken in die jeweilige Rechtspraxis. Das Auslandsjahr in Frankreich schätze ich als das bisher schönste und aufregendste meines Lebens. Es gelang mir, die anfängliche Verunsicherung gegenüber französischen Mitstudenten zu überwinden, und plötzlich eröffneten sich mir die schönsten Möglichkeiten, enge Freundschaften und berufliche Kontakte zu knüpfen und mich, nicht zuletzt in der französischen Sprache, wohl und zu Hause zu fühlen. Wenn ich mich wirklich auf die Menschen des Partnerlandes einlasse, lassen sie sich auch auf mich ein. Und dies auf so vielfältige, warmherzige Weise, dass man es einfach selbst erlebt haben muss!

Nach meinem Auslandsjahr hat es mir große Freude bereitet, meine Kenntnisse der französischen Rechtsmethodologie durch ein Tutorium in französischer Sprache an die nächste „Generation“ deutscher Studenten weiterzugeben. Dergestalt das Staffelholz weiterzugeben und dabei zugleich einen Beitrag zu leisten, war ein schönes Gefühl!“

 

» en savoir plus


Stéphanie Bjarnason, 22 ans, de nationalité française

Stéphanie Bjarnason, 22 ans, de nationalité française

Cursus: Ingénierie

Fachhochschule München - EPF Ecole d’Ingénieurs Sceaux

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Mise en place de systèmes Pull et Kanban et des principes de la logistique Lean dans l’entreprise Schreiner Group »

 

Stéphanie Bjarnason : « Dans le cadre de mon cursus intégré, j’ai eu l’opportunité d’effectuer la moitié de mes études et de mes expériences professionnelles en France, l’autre moitié en Allemagne. Les méthodes d’enseignement étant très différentes d’un pays à l’autre, ce cursus a été enrichissant au niveau technique, disciplinaire et bien évidemment linguistique. Mais c’est sans aucun doute sur le plan social, culturel et personnel que j’ai le plus appris. La découverte d’une autre culture et d’un autre mode de vie m’a demandé non seulement de savoir apprécier les différences culturelles, mais aussi, dans une certaine mesure, de les adopter. Rien dans mon passé familial ne me poussait à aller vers l’Allemagne. Aujourd’hui je ne pourrais plus m’imaginer vivre sans lien quotidien avec ce pays. La richesse des contacts interculturels que j’ai pu y nouer est quelque chose que me fait vibrer et dont je ne peux plus me passer. Je suis fière d’avoir choisi de participer à cette aventure humaine. Après 5 ans d’études, je ne me sens plus tout à fait française, pas non plus allemande. Je suis européenne ! En raison de mon adaptabilité interculturelle, j’envisage à moyen terme d’aller travailler dans d’autres pays, dans le cadre de programmes internationaux ».


 » en savoir plus


Alexis Crespel, 25 ans, de nationalité française

Alexis Crespel, 25 ans, de nationalité française

Cursus: Génie Civil

TU Dresden - INSA Strasbourg

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Développement d’un système d’évaluation pour le choix de constructions de voie sur dalle dans la pratique »

 

Alexis Crespel : « Mes études au sein d’un programme franco-allemand m’ont permis de maîtriser parfaitement la langue partenaire, autant ‘a l’écrit qu’à l’oral, de m’ouvrir au système allemand, de me familiariser avec la culture allemande mais aussi de faire connaissance et de partager mon expérience avec des jeunes français, allemands mais également d’autres nationalités. Mes années à l’étranger ont été particulièrement enrichissantes pour mon cursus universitaire, en me permettant d’acquérir les compétences allemandes, de comparer les deux systèmes et de travailler avec des étudiants allemands. Elles se sont également traduites par la liaison de nombreuses amitiés avec des étudiants allemands et étrangers. Entraînant un très grand échange culturel et permettant une meilleure compréhension de différentes nations. Mes études franco-allemandes m’ont aidé dans la décision de résider en Allemagne, de partager la vie de la nation allemande, dans le fait d’occuper actuellement un poste international et de travailler sur des projets franco allemands avec des équipes binationales ».

 

 » en savoir plus


Emilie Deschamps, 24 ans, de nationalité française

Emilie Deschamps, 24 ans, de nationalité française

Cursus : Management franco-allemand

Universität Augsburg - Université de Rennes I

 

Thème du mémoire de fin d’études : « L’impact des noms de marque étrangers en fonction du type de produit vendu – Une étude empirique »

 

Emilie Deschamps : « Mes deux années en Allemagne ont été extrêmement enrichissantes. Sur le plan personnel, le fait de vivre dans un pays étranger, de parler une autre langue et de côtoyer des gens d’une culture différente m’a surtout permis d’élargir mes connaissances, de devenir plus curieuse, et principalement de forger ma personnalité. C’est une formidable façon de connaître plus intensément un pays et aussi une manière de vivre. Habiter à l’étranger pendant deux ans rend plus responsable et mature, mais c’est avant tout l’ouverture d’esprit que procure une telle expérience que est fantastique. Pendant mes études en Allemagne, j’ai appris et communiqué différemment mais j’ai aussi beaucoup visité. Augsburg est une ville très agréable à vivre, avec sa rivière, ses espaces verts, ses beaux monuments historiques et ses « Biergärten » où l’ambiance est détendue et conviviale. J’ai vraiment passé de très bons moments avec mes colocataires et mes amis, français et allemands. Je pense avoir vécu pleinement ce que j’avais envie de vivre et c’est la raison pour laquelle je travaille depuis peu à l’étranger, en relation avec l’Allemagne, afin de conserver cette ouverture d’esprit sur le monde. Je conseille aujourd’hui vivement cette aventure à tous les étudiants qui souhaitent partir »! 

 

» en savoir plus


Dominica Goldyn, 27 ans, de nationalité allemande

Dominica Goldyn, 27 ans, de nationalité allemande

Cursus: Economie / Gestion

Universität Mannheim - ESSEC Cergy Pointoise

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Une recherche sur des études actuelles portant sur Total Quality Management et son rapport à Total Productive Maintenance et à Just-in-Time »

 

Dominica Goldyn: „Was ist der interkulturelle Mehrwert meines Studiums für mich? Sicherlich nicht das Wissen über Sprachenpflege in Frankreich und Italien im 19. Jahrhundert (auch wenn es sehr interessant war). Aber was dann? Die Geschichte Frankreichs? Oder etwa die erlernten Fakten aus der Geographie Europas? Nein, es ist all das zusammen – wie die Puzzleteile eines Mosaiks, die es mir ermöglichen die Menschen zu verstehen.

Ich bin heute in einem großen französischen Kosmetikkonzern tätig und arbeite mit Menschen verschiedener Nationen zusammen. Dabei ist es am wichtigsten sich in die Menschen hineinzuversetzen, denn nachempfinden heißt lieben und behilflich sein können. Ich liebe meine Arbeit, die ich dank des Doppeldiploms und der Auslandsaufenthalte erfolgreich meistere. Und ich kann behilflich sein beim Umgang mit unseren Fabriken in sechs verschiedenen Ländern, weil ich dank der interkulturellen Studienoption und meiner Erfahrungen gelernt habe mitzufühlen und nachzuvollziehen. Und alle erlebten Schwierigkeiten, wie z.B. die mühevollen Verhandlungen mit französischen Lieferanten während meines Praktikums in Paris oder das Bewahren der Gruppendynamik bei meinen interkulturellen Gruppenarbeiten an der ESSEC, betrachte ich heute als wertvolle Erfahrungen, die mich stärker und selbstsicherer gemacht haben. Ja, das Verstehen der Menschen und die vielen Hürden auf dem Weg dahin, das ist der interkulturelle Mehrwert meines Studiums für mich, den ich noch vielen weiteren Studenten wünsche mit der DFH zu erfahren.“

 

» en savoir plus


Nicole Tode, 23 ans, de nationalité allemande

Nicole Tode, 23 ans, de nationalité allemande

Cursus: Gestion – Management international

Fachhochschule Frankfurt am Main - Groupe Ecole Supérieure de Commerce (ESC) Troyes/ INBA

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Management interculturel – L’étude de l’influence culturelle sur certains aspects »

 

Nicole Tode: „Das deutsch-französische Doppeldiplom absolvieren zu dürfen, ist eine berufliche und persönliche Bereicherung. In Frankreich und in Deutschland gibt es nach dem Abschluss Job- und Weiterbildungsmöglichkeiten. Neue Freunde leben auf fünf verschiedenen Kontinenten der Welt.

Das erste Jahr in Frankfurt bot die Möglichkeit an einer deutschen Hochschule nach dem Abitur zu studieren. In den darauf folgenden Semestern lernten wir an der Ecole Supérieure de Commerce und lebten in Troyes, Frankreich. Unter den zahlreichen Assoziationen der Schule wählte ich die Assoziation „Aide aux devoirs“, die Hausaufgabenhilfe in einem Jugendzentrum für Kinder, deren Eltern sich ähnliche Unterstützung finanziell nicht leisten können. Wir machten Hausaufgaben, redeten hier und da über unsere Herkunft und was es mit der Assoziation auf sich hat. Diese Erfahrung war ein wichtiger Teil meines Auslandsaufenthaltes, da ich mit Menschen zusammen arbeiten konnte, die mir so im Studium und in Beruf nicht begegnen würden. Zudem stellten wir uns der Herausforderung in einer anderen französischen Stadt zu arbeiten und berufliche Erfahrung neben dem Studium zu erwerben. Ich bin allein nach Strassburg gegangen und mit neuen Eindrücken und Kontakten wieder nach Frankfurt zurückgekehrt. Nach anderthalb Jahren, die ich in Frankreich verbracht habe, vermisse ich die Menschen und das Leben dort sehr. Für die Zukunft arbeite ich darauf hin, in Paris beruflich Fuß zu fassen.“


Les lauréats 2008


Lucia Jiménez García, 24 ans, de nationalité espagnole

Lucia Jiménez García, 24 ans, de nationalité espagnole

Cursus : Chimie

Ecole Européenne de Chimie, Polymères et Matériaux de Strasbourg - Université Technique de Dresde

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Synthèse de polyzwitérions à haut poids moléculaire comme polymères épaississants résistant à l’ajout de sel »

 

Lucia Jimenez Garcia : « Pour moi, le fait d’avoir effectué un cursus intégré ne représente par uniquement l’acquisition de connaissances techniques et disciplinaires ou encore l’apprentissage d’une langue étrangère, mais avant tout la découverte d’une autre culture et d’un autre mode de vie. Lorsque je voyage en Europe, je n’éprouve pas le sentiment d’être une étrangère. Je me sens européenne et les autres langues et cultures ne représentent pour moi ni un obstacle ni un inconvénient mais bien au contraire une chance ».


Tomke Katharina Heuermann, 27 ans, de nationalité allemande

Tomke Katharina Heuermann, 27 ans, de nationalité allemande

Cursus : Economie/Gestion

IECS Strasbourg – Ecole de Management Strasbourg/Universität Robert Schumann et l’Université  Karl Eberhard de Tübingen

 

Thème du mémoire de fin d’études : « The purchase decision : Breakdown of family decision-making roles pertaining to product type. An empirical comparison between France and Germany »

 

Tomke Katharina Heuermann: « Le cursus à double diplôme en France et en Allemagne m’a permis en premier lieu d’apprendre à connaître et à apprécier l’altérité. Les travaux de groupe fréquents au sein de mon cursus m’ont rapproché d’autres cultures et m’ont énormément appris sur les démarches de pensée et de raisonnement et sur les méthodes de travail propres à ces cultures différentes ».


Claudia Körner, 25 ans, de nationalité allemande

Claudia Körner, 25 ans, de nationalité allemande

Cursus : Génie Mécanique

ENSAM Metz - Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers  - Université Technique de Dresde

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Identification et simulation du comportement de matériaux élasto-plastiques »

 

Claudia Körner: « Ce qui importe ce n’est pas seulement la compréhension des spécificités culturelles de l’autre système. Celui-ci requiert en plus de faire preuve de tolérance et, dans une certaine mesure, de l’adopter. Le fait d’avoir vécu cette expérience durant ma formation m’a rendue plus sûre de moi, plus ouverte vis-à-vis de ce qui est nouveau et m’a appris le travail en équipe tout en constituant un enrichissement  culturel ».


Yannik Porsché, 28 ans, de nationalité germano-americaine

Yannik Porsché, 28 ans, de nationalité germano-americaine

Cursus : Philosophie de la culture et de la praxis culturelle

Université Paris VIII – Université de Stuttgart

 

Thème du mémoire de fin d’études : « Identités culturelles dans les espaces intermédiaires. La migration en tant que chance pour la possibilité de compréhension de l’autre et de la négociation critique de l’identité ? »

 

Yannik Porsché : « Le cursus binational m’a offert la possibilité d’apprendre à maîtriser les cultures de formation et de recherche d’une discipline académique dans deux langues, institutions et pays différents ».

Le lauréats 2007

© Mariusz Marcin

Ralf Benecke, 29, nationalité : allemande

© Mariusz Marcin

Ralf Benecke, 29, nationalité : allemande

Cursus : Sciences de l'Ingénieur/Génie mécanique
Université de Technologie de Compiègne - Technische Universität Braunschweig


Diplômes de fin d'études : Diplôme d'Ingénieur/ Diplom-Wirtschaftsingenieur


Sujet du mémoire de fin d'études : « Vérification de la tenue mécanique des pièces constituant un convertisseur de couple pour une boîte de vitesse automobile »

 

Ralf Benecke: « La participation à un cursus sanctionné par un double diplôme symbolise bien plus que « seulement » l'obtention de deux diplômes. Il s'agit non seulement d'avoir bénéficié d'une formation à niveau très élevé dans deux pays différents – mais surtout d'apprendre, de travailler et de vivre dans le pays partenaire. Il ne suffit effectivement pas de maîtriser la langue de l'autre : la traduction ne suffira pas à elle seule à faire coopérer deux personnes de nationalités différentes. Notamment dans le cadre des nombreux travaux en groupes, j'ai pu acquérir des expériences concernant la manière de travailler de personnes de différentes nationalités. Ainsi, pour atteindre son objectif, il ne suffit pas de suivre uniquement ses propres idées, il faut également considérer celles de ses partenaires. La coopération multinationale fonctionne grâce à la sensibilité et au tact – et ce, sans perte d'efficacité, contrairement aux nombreux préjugés. Ce cursus m'a très bien préparé à mon emploi actuel et m'a fourni les instruments interculturels requis : mon travail consiste en grande partie à servir d'intermédiaire, à être un relais entre Français et Allemands. Dans ce contexte, j'ai souvent l'impression de revivre des situations déjà vécues dans le cadre de travaux en groupe au cours de mes

études. »


Helene Bubrowski, 26, nationalité : allemande

© Mariusz Marcin

Helene Bubrowski, 26, nationalité : allemande

Cursus : Droit
Université Panthéon-Sorbonne - Paris I / Universität zu Köln


Diplômes de fin d'études : Maîtrise en Droit/Magister Legum (LL.M)


Sujet du mémoire de fin d'études: « La représentation en droit commercial – Etude comparative en droits français et allemand »

 

Helene Bubrowski : « Grâce au cursus franco-allemand, j’ai eu l’opportunité d’approfondir mes connaissances de la langue française. Après avoir étudié les langues anciennes dans mon lycée en Allemagne, ma curiosité pour les langues modernes m’a poussé à faire une partie de mes études à l’étranger. La formation de Double Maîtrise en droit français et allemand des Universités Cologne et Paris I m’a permis de réaliser ce souhait. Cependant, le cursus m’a apporté bien plus que le perfectionnement de la langue ou la connaissance de deux systèmes de droit, notamment au plan interculturel. Nous étions en effet un groupe de 45 étudiants français et allemands, nous avons, au cours des quatre années d’études, appris à apprécier et à surmonter les différences culturelles et nous sommes devenus un véritable groupe d’amis. Nous savons ce que sont entraide et soutien mutuels : à Cologne, ce sont les Allemands qui aidaient les Français et à Paris, ce sont les Français qui aidaient les Allemands pour leurs soucis quotidiens, comme l’organisation des cours, les démarches administratives – ou encore en cas de mal du pays. De voir que cette coopération fonctionnait était l’expérience la plus positive du cursus. J’étais heureuse de pouvoir y contribuer en tant que déléguée de la promotion pendant deux ans. Ravie de ces quatre années d’études, cette expérience m’a conforté dans mon objectif de travailler dans les relations franco-allemandes. »


Martine Philipp, 25, nationalité : luxembourgeoise

© Mariusz Marcin

Martine Philipp, 25, nationalité : luxembourgeoise

Cursus : Physique
Université Henri Poincaré Nancy I – Universität des Saarlandes – Université du Luxembourg


Diplômes de fin d'études : DEA Physique et Matériaux / Hauptdiplom im Fach Physik


Sujet du mémoire de fin d'études : « La transition vitreuse chimique dans le polyuréthane vue par les paramètres de Grüneisen »


Déclaration de Martine Philipp relative à l'atout interculturel du cursus « SaarLorLux »: « Grâce à ce cursus, j'ai pu parfaire mes connaissances de base déjà solides en français et en allemand – à Nancy, j'ai notamment appris le « français courant ». Ces dernières années ont été une expérience enrichissante aussi bien au plan social qu'interculturel. Ayant vécu au Luxembourg avant mes études supérieures, je connaissais déjà les cultures française et allemande. Or, grâce au contact quotidien avec les étudiants français et allemands durant ces dernières années, je me suis intéressée de plus près à ces cultures et j'ai appris à les apprécier. L'association d'étudiants du cursus SaarLorLux favorise justement ce contact entre étudiants qui sont intéressés par les contacts interculturels. Par ailleurs, les responsables de programmes s'engagent également à éveiller l'intérêt des étudiants, aussi en dehors des cours, autant du point de vue social que culturel. »


Bertram Unger, 24, nationalité : allemande

© Mariusz Marcin

Bertram Unger, 24, nationalité : allemande

Cursus : Economie / Gestion
IECS Strasbourg-Ecole de Management Strasbourg/Université Robert Schuman –
Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg


Diplômes de fin d'études : Diplôme de Formation Internationale à la Gestion, Master Grande Ecole/ Diplom-Handelslehrer Universität


Sujet du mémoire de fin d'études : « Parlez-vous affaires? – Le développement de compétences interculturelles comme une des tâches principale de la formation professionnelle, en particulier dans les régions transfrontalières franco-allemandes »


Bertram Unger : « Effectuer mes études dans un cursus intégré de l'UFA a été pour moi à la fois une chance et un défi particuliers. En ma qualité de futur enseignant en commerce dans un lycée professionnel avec habilitation à enseigner le français, j'ai pu non seulement perfectionner mes connaissances linguistiques mais également avoir un aperçu approfondi des particularités culturelles du pays d'accueil, la France. Mon statut d'étudiant « régulier » au sein de l'institution IECS Strasbourg avec les mêmes droits mais aussi les mêmes devoirs que les étudiants français, s'est avéré être un avantage particulier. Non seulement dans le cadre des cours « réguliers », la coopération avec les collègues d'une autre nationalité m'a permis de m'immerger complètement dans l'autre culture – mais également dans le cadre de cours spécifiques, nous avons appris comment fonctionnait la coopération entre équipes interculturelles et ainsi acquis les compétences interculturelles. Les deux diplômes de fin d'études, français et allemand, me facilitent l'accès aux marchés du travail. Autre impact positif du cursus intégré : grâce à mon mémoire de fin d'études, j'ai soutenu un projet visant à mettre en place une classe franco-allemande dans l'enseignement secondaire professionnel. Si c'était à refaire, j'opterais à nouveau pour un cursus intégré. »

Les lauréats 2006


Marcellin Aubert, 25 ans, de nationalité française

Marcellin Aubert, 25 ans, de nationalité française

Cursus : sciences de l'ingénieur
Ecole Centrale Paris / Université de Stuttgart


Thème du mémoire de fin d'études :
« Propositions d'amélioration de la récupération d'énergie sur le Mercedes-Benz Sprinter Hybride et analyse »

 

Marcellin Aubert : « Etudier en Allemagne est une chance exceptionnelle. Cela permet de s'immerger totalement, de connaître la langue, les mœurs, les habitudes dans le travail professionnel. Après ce stage de 7 mois, je me sens maintenant tout à fait apte à animer une réunion en langue allemande ou un projet impliquant des équipes françaises et allemandes. J'ai également bien cerné les points pratiques que les Allemands jugent capitaux alors qu'ils ne compteraient pas tant pour les Français : la gestion stricte de l'emploi du temps par exemple. De petites fautes naissant d'une différence culturelle peuvent provoquer de profonds disfonctionnements dans les équipes binationales. Outre les relations amicales que j'ai tissées et qui me lient personnellement avec l'Allemagne, mes études outre-Rhin dans le secteur de la maîtrise d'énergie et des énergies renouvelables me rendent crédible pour travailler au service d'entreprises allemandes pionnières dans ce domaine voulant s'installer en France. Mon professeur de mémoire souhaite que nous restions en contact afin de construire des projets dans l'avenir, puisque je commencerai à travailler dans ce domaine en France. A plus long terme, conforté par cette expérience, j'envisage de travailler plusieurs années en Allemagne et rester dans les relations franco-allemandes. »


Catherine Rogister, 22 ans, de nationalité française

Catherine Rogister, 22 ans, de nationalité française

Cursus : sciences de l'information et communication
Université Lyon 2 Lumière / Bauhaus-Universität  de Weimar


Thème du mémoire de fin d'études : « L'invraisemblance de la communication et l'échec du système relation intime dans le film « A bout de souffle » de Jean-Luc Godard, d'après la théorie des systèmes sociaux de Niklas Luhmann. »


Catherine Rogister : « Le programme d'études de l'UFA m'a tout d'abord permis d'atteindre des objectifs professionnels : j'ai approfondi mes connaissances linguistiques et eu l'opportunité de travailler avec des étudiants et professeurs allemands. Mais c'est certainement sur le plan personnel que ce cursus a été le plus enrichissant. De cet échange, je retiens tout d'abord les rencontres, le très bon accueil des Allemands et le contact avec d'autres étudiants étrangers, ainsi que l'aventure humaine partagée avec les autres Français de ce cursus intégré. Je pense avoir beaucoup appris au niveau social : la solidarité, I'entraide, le soutien moral sont devenus pour moi des valeurs concrètes au sein du groupe. J'ai noué des amitiés internationales solides ; d'autres rencontres furent plus éphémères, mais elles ont contribué à accroître encore mon intérêt pour les autres cultures. Parmi les plus belles expériences: la colocation avec une Bulgare, une Géorgienne et des Allemands, où j'ai parfois été confrontée à  certaines « différences culturelles »‚ aussi bien sur le plan social que culinaire ! Face à l'éloignement, j'ai été amenée à prendre des responsabilités. J'ai compris que j'avais désormais de nouvelles cartes en main pour construire ma propre voie. J'ai appris à connaître les autres et à me connaître. Rencontrer l'Autre et être l'Autre; surmonter les moments de doute, partager un peu le monde de ceux qui vivent loin de chez eux. Ressentir le mal du pays comme le « mal du lointain » : le « Heimweh » en Allemagne, et le « Fernweh » en France ! »


Kristina Schulz, 26 ans, de nationalité allemande

Kristina Schulz, 26 ans, de nationalité allemande

Cursus : Gestion-Economie
Université Rennes I / Université d'Augsburg


Thème du mémoire de fin d'études : « L'utilisation du Data Mining en CRM – Identification des sources potentielles de création de valeur ajoutée parmi les clients institutionnels existants »

 
Kristina Schulz : « L'obtention du double diplôme « management franco-allemand » constitue pour moi une plus-value très importante au plan interculturel. Cette plus-value résulte des multiples expériences et rencontres interculturelles que j'ai pu faire grâce au double diplôme. Le séjour de longue durée accompli en France, avant et pendant mon double diplôme, m'a permis de maîtriser les données socio-culturelles de la France ainsi que les différences culturelles entre le mode de vie français et allemand. De plus, j'ai pu découvrir d'autres pays et d'autres cultures, grâce à des stages de plusieurs mois durant mes études, et parfaire mes connaissances linguistiques. Etre confronté à diverses cultures dans le cadre du double diplôme contribue à développer une nouvelle vision des choses et du monde, et à acquérir une ouverture d'esprit vis-à-vis de ce qui est nouveau. Cela aide à identifier les différences culturelles, à les comprendre et à les accepter. Aujourd'hui, ces compétences interculturelles constituent l'un de mes principaux atouts, en plus de mes compétences linguistiques : je travaille dans un environnement professionnel multiculturel, avec des collègues de différentes nationalités, et je suis chargée, en tant que Sales & Marketing Manager, du suivi clientèle et de la gestion commerciale internationale. »


Le prix spécial du jury

Aneliya Riminchan, 26 ans, de nationalité bulgare

Aneliya Riminchan, 26 ans, de nationalité bulgare

Cursus : Tourisme international
ESTHUA, Angers / Hochschule Harz, Wernigerode


Thème du mémoire de fin d'études :
« Etude du marché des vacances actives et de nature en France : spécificités de l'offre française et de la demande allemande »

 
Aneliya Riminchan : « Je suis Bulgare et j'avais déjà effectué 5 semestres à l'université de Sciences économiques de Varna (Bulgarie) lorsque j'ai appris l'existence du cursus « tourisme international » auprès de la Hochschule Harz (Wernigerode). Etant donné qu'au lycée j'avais déjà étudié la langue et la culture françaises et que j'étais précisément en train d'apprendre l'allemand, du fait des nombreux touristes en Bulgarie, j'ai décidé que ce cursus m'offrirait la meilleure possibilité de maîtriser simultanément ces deux cultures si intéressantes (mais tellement différentes, comme j'ai pu le constater plus tard). A présent, si je jette un regard en arrière sur ces quatre dernières années, je ne peux que confirmer que ce ne fut pas une mauvaise décision de changer subitement mes projets d'avenir, de renoncer à ma vie bien réglée dans mon pays et de quitter ma famille et mes amis. Durant ces huit semestres, j'ai fait partie de deux systèmes éducatifs différents (ce qui m'a permis d'être parfaitement intégrée). J'ai pu nouer des amitiés pour la vie, voyager, découvrir de près la culture et l'histoire de chacun des deux pays. Au plan personnel, j'ai acquis plus d'assurance et plus d'autonomie ainsi que le sens de l'organisation. Je suis plus ouverte aux autres et à d'autres cultures,  plus tolérante et plus flexible. En résumé : le cursus à double diplôme a non seulement été un pas en avant en vue de la réalisation de mes objectifs professionnels, mais il a grandement contribué au développement et à l'épanouissement de ma personnalité. »

Les lauréats 2005

© TopImage

Verena Bezold, 23 ans, originaire de Wernau près de Stuttgart, Allemagne

© TopImage

Verena Bezold, 23 ans, originaire de Wernau près de Stuttgart, Allemagne

Cursus: « Formation de management international », CESEM Reims et Hochschule Reutlingen


Sujet de son mémoire de fin d'études : « De quelle façon et pour quelles raisons ont évolué les secteurs d'énergie français et allemand en focalisant sur l'énergie nucléaire et les énergies alternatives? »


Verena Bezold: « Le cursus intégré que j'ai effectué représente à mon avis un atout important lors de la recherche d'emploi. Très peu de personnes peuvent attester de deux années entières d'expérience à l'étranger. Il en est de même pour les connaissances linguistiques acquises pendant mon séjour à l'étranger et qui me sont d'une grande aide. Les souvenirs les plus « vivants » de mes études concernent le degré d'internationalisation : j'ai rencontré et travaillé avec des étudiants du monde entier. Ceci permet de se rendre compte des différences culturelles et des problèmes qui en résultent, mais également des similitudes qui existent au-delà des différentes nations. »


Sonja Hauschild, 25 ans, originaire de Regensburg, Allemagne

© TopImage

Sonja Hauschild, 25 ans, originaire de Regensburg, Allemagne

Cursus: « Etudes franco-allemandes transfrontalières », Université Paul Verlaine Metz et Université de la Sarre

 

Sujet de son mémoire de fin d'études : « Les intellectuels français et allemands face aux dissidents soviétiques (1974-1977) »


Sonja Hauschild : « Dans le cadre des « Etudes franco-allemandes transfrontalières », j'ai certainement appris plus de choses sur la France et sur les petites différences culturelles et quotidiennes que si j'avais fait des études de romanistique « normales ». Les études au sein du groupe d'étudiants franco-allemand du « SCEFAT » garantissent un contact approfondi avec les étudiants en France, même durant le séjour en Allemagne. Par ailleurs, un cursus intégré permet de passer un séjour d'études de deux ans à l'étranger et ainsi, de perfectionner ses compétences linguistiques sans prolongation de la durée des études – ce qui me permet maintenant de continuer mes études. Malgré l'obtention de mon diplôme, je ne me lasse pas des études supérieures : j'ai intégré au semestre d'hiver un cursus de niveau master « Etudes d'Europe de l'Est » à l'Université de Munich. »


Stéphane Lacalmette, 24 ans, originaire de Livry-Gargan, Ile de France

© TopImage

Stéphane Lacalmette, 24 ans, originaire de Livry-Gargan, Ile de France

Cursus: « Sciences de l'ingénieur », Ecole Centrale Paris et Université de Stuttgart

 

Sujet de son mémoire de fin d'études : « Planification d'une ligne de montage sous la contrainte d'une forte variance du produit et du respect des principes de la Lean Production (Principes de production sans gaspillage développés au Japon) »


Stéphane Lacalmette : « Mes recherches d'emploi ont été très fructueuses du fait des mes expériences passées et de mon double cursus. J'ai d'ores et déjà reçu cinq offres concrètes d'emploi. J'ai décidé de travailler comme ingénieur de production pour la Robert Bosch GmbH non loin de Stuttgart. Ma recherche d'emploi aura duré environ un mois et demi. Le cursus intégré m'a beaucoup aidé dans cette recherche d'emploi en raison de mon adaptabilité interculturelle. Cela a été un argument de premier ordre pour les sociétés souhaitant me recruter en Allemagne, mais également pour celles souhaitant me recruter dans le cadre de programmes internationaux. »


Le prix spécial du jury

Martin Kipping, 28 ans, originaire de Bonn, Allemagne

© TopImage

Martin Kipping, 28 ans, originaire de Bonn, Allemagne

Cursus: « Sciences politiques et sociales », Institut d'Etudes Politiques de Paris et Freie Universität de Berlin

 

Sujet de son mémoire de fin d'études : « Conflits et coopération liés à l'eau du fleuve

Sénégal »


Martin Kipping : « Le caractère intégré du cycle d'études m'a paru particulièrement positif, à savoir, cette possibilité de changer de lieu d'études durant une période de trois ans, tout en restant au sein d'un groupe d'étudiants franco-allemand et de travailler ensemble de manière approfondie dans le cadre de séminaires. Par ailleurs, la complémentarité des deux établissements fut à la fois excitante et enrichissante : d'une part, l'IEP qui est orienté vers la transmission du savoir et la préparation à la vie professionnelle, et d'autre part, l'Institut Otto Suhr de la FU Berlin, d'orientation plus scientifique et critique. Après avoir terminé les études intégrées, j'ai effectué des études de niveau master à l'Institut allemand de politique du développement puis trouvé un emploi au ministère de la coopération économique et du développement allemand. Dans la mesure où je suis en contact régulier avec les pays francophones d'Afrique en voie de développement et, dans le cadre des efforts d'harmonisation en Europe, avec des collègues français, je profite quotidiennement des connaissances acquises durant mes études franco-allemandes. »