Remise des Prix d'Excellence et de la Meilleure Thèse de l'UFA 2018

Discours de remerciement de la lauréate Albane Watine

Distinguée pour son diplôme en « Droit » à l'Université Paris 2 - Panthéon-Assas et la Ludwig-Maximilians-Universität München, Albane Watine a prononcé un discours de remerciement à la fin de la cérémonie de remise des prix au nom des 14 lauréats des Prix d'Excellence et de la Meilleure Thèse.


Deutsch-Französische Hochschule, Paris, 25.01.2018
Deutsch-Französische Hochschule, Paris, 25.01.2018
Deutsch-Französische Hochschule, Paris, 25.01.2018
© DFH-UFA

Partenaires des Prix d'Excellence de l'UFA 2018










Partenaires des Prix de la Meilleure Thèse de l'UFA 2018

 

Madame l'Ambassadrice, Monsieur le Président, Monsieur le Ministre,
Mesdames, Messieurs, parents, amis, chers collègues étudiants,

Zuerst freue ich mich sehr, im Namen aller Preisträger zu sprechen. Doch möchte ich mich dafür entschuldigen, dass ich meine Dankesrede auf Französisch halten werde.

La semaine dernière, j’ai reçu un appel de l’UFA, qui me demandait de prononcer ce discours de remerciement. Ma première réaction a été la suivante ; quelle légitimité ai-je pour prononcer ce discours, au nom de mes camarades lauréats, sans les avoir jamais rencontrés ?

Aussi ai-je mené mon enquête et ai créé mes propres statistiques ;
•    Nous avons étudié des matières variées telles que l’architecture, l’ingénierie, le droit, le commerce. 10 lauréats certainement passionnés par leur matière de prédilection.
•    Nous sommes une majorité de filles, mais je ne suis pas surprise sur ce point !

•    Enfin, nous sommes une majorité d'Allemands ; encore une fois je ne suis pas très surprise !

Tous aussi différents les uns que les autres, nous avons tous été marqués par une expérience formidable Outre-Rhin qui nous amène ici aujourd’hui.

Je suis donc tout aussi émue qu’honorée de porter la voix de mes camarades lauréats, pour vous remercier, Madame l'Ambassadrice, vous qui nous accueillez dans votre si belle demeure ; Monsieur le Président de l’UFA, ainsi que toute les équipes de l’UFA, qui soutiennent nos programmes, mettent tout en œuvre pour favoriser les rapprochements franco-allemands. Merci aux partenaires qui nous ont remis ce prix et contribuent par leur activité à favoriser le couple franco-allemand. Tous forment un magnifique exemple de la coopération entre nos deux pays.

Nous souhaitons vous remercier, car c’est bien grâce à votre soutien que nous avons vécu cette expérience qui, à l’aube de notre entrée sur le marché du travail, ne peut être considérée que comme un atout considérable.

Chaque lauréat ici présent pourrait vous raconter sa propre histoire, les raisons ou les événements de vie, qui les ont décidé à entrer dans cette aventure franco-allemande. Pour ma part, jeune fille de Boulogne sur mer initialement montée à Paris pour suivre un parcours universitaire classique en France, ce choix n’était a priori pas une évidence. C’est après un premier stage à la fin de ma première année de droit, dans un cabinet d’avocats allemand à Munich, que j’ai découvert cette ville magnifique, calme, verdoyante, toute proche de la montagne, culturellement très riche, que je me suis décidée à tenter l’aventure.

Et je ne pourrai jamais regretter d’avoir fait ce choix. Un an plus tard, je réalise à quel point ce choix a bouleversé ma vision du monde. Comme mes camarades présents ici l’ont certainement vécu, l’expérience à l’étranger nous apporte bien plus que la maîtrise d’une seconde langue !
Elle nous a permis de vivre l’Union européenne au quotidien.
Nous avons participé à la vie universitaire, nous nous sommes adaptés à différentes méthodes d’enseignement, nous avons rencontré, partagé, vécu des moments de travail et d’amitié avec des élèves allemands, ou français.
Certainement, nous avons aussi vécu des moments difficiles, de remise en question. Je me souviens pour ma part, de mes premiers pas à Munich, alors que je cherchais un appartement en colocation, et que, ne parlant pas encore très bien l’allemand, je devais passer des entretiens de personnalité pour prouver que j’étais sympathique, afin d’être sélectionnée parmi les différents candidats ; ce fut la première épreuve que j’ai eue à affronter, et qui m’a immédiatement rappelé la difficulté, le challenge que représente l'intégration dans un pays étranger ; et je ne peux que m’imaginer quel défi a été celui des allemands venus s’installer à Paris.

Nous avons mené une réflexion dans le cadre de nos recherches et de la rédaction de nos mémoires, sur nos différents pays, ce qui nous a certainement poussés à prendre un plus grand recul que celui de la simple installation à l’étranger.

Dans le cadre de mon programme, j’ai reçu une formation poussée en droit français, et en droit allemand. Le mémoire qui me vaut d’être récompensée aujourd’hui représente l’aboutissement de ces formations ; les systèmes juridiques allemands et français ont des similitudes et des différences, des forces et des faiblesses, chacun pouvant puiser dans les ressources de l’autre pour s’améliorer.
J’ai été surprise et impressionnée de voir que les différences culturelles pouvaient autant se refléter dans les systèmes juridiques, et de prendre autant de recul sur le fonctionnement du droit français. Et quel bonheur de pouvoir bénéficier, au service de cette réflexion, de bibliothèques aussi fournies que celle de la Staatsbibliothek ou de l’institut Max Planck à Munich !

Les mémoires récompensés aujourd’hui sont le fruit d’une belle coopération franco-allemande.
Je suis certaine de ne pas me tromper en vous disant que derrière chaque mémoire récompensé aujourd’hui, une ou plusieurs personne(s) de nationalité différente ont participé à la réflexion, aux discussions, à la correction, ou à la relecture de nos mémoires, qui en auront largement bénéficié.

Et quelle belle consécration que de recevoir un prix décerné par le monde professionnel, en reconnaissance de travaux universitaires !

Nous sommes aujourd’hui curieux, indépendants, ouverts, flexibles et réfléchis. Nous bénéficions d'amis et de relations en France et en Allemagne, ce qui pourra nous permettre d’entretenir des liens entre nos deux pays.
Cette expérience a changé nos vies ; et je ne dis pas cela uniquement parce que j’ai un dirndl dans mon placard et une râpe à spaetzle dans ma cuisine !
Mais mes deux années à Munich ont eu beaucoup d’influence dans ma vie de tous les jours : je parle une langue supplémentaire, je ne peux plus me passer de mon vélo, je me sens beaucoup plus indépendante. J’ai désormais pleine conscience  d’être citoyenne de l’Union Européenne.

Je pose donc la question  aux lauréats qui ont reçu un prix aujourd’hui : que souhaitons-nous faire de cette expérience ?
Je pense que le plus grand remerciement que nous pourrions faire à ceux qui nous ont décerné ce prix, c’est de tenter de faire fructifier cette expérience au sein de nos professions respectives. En continuant dans cette voie franco-allemande peut-être, ou alors, en soutenant les initiatives franco-allemandes, en réfléchissant aux points d’amélioration pour l’UE et pour la bonne entente entre la France et l’Allemagne ; tout autant de pistes qui nous permettrons de faire rayonner cette expérience dans notre vie.

Nous sommes donc convaincus que nous avons le devoir de rester des acteurs du couple franco-allemand au sein de l’Union Européenne.

C’est pourquoi, de nouveau, nous remercions l’UFA, ses partenaires, Madame l'Ambassadrice, ainsi que toutes les personnes qui nous ont soutenues dans notre aventure franco-allemande ; Aventure qui j'espère ne fait que commencer !

Herzlichen Dank!