Honneur à l’Université franco-allemande, honneur à l’Europe! Citations extraites des discours tenus pour la cérémonie du 20ème anniversaire de l’UFA

Madame, Monsieur,

Depuis qu’a été signé, en 1997, l’accord de Weimar permettant sa fondation, l’Université franco-allemande (UFA) a contribué à l’intégration européenne. Proposant un large éventail de cursus universitaires et de collèges doctoraux binationaux, elle a renforcé la coopération entre France et Allemagne dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais consolide et dynamise aussi, au-delà, les échanges et interactions entre les sociétés civiles.

Dans le cadre de l’assemblée annuelle des établissements d’enseignement supérieur membres de l’UFA, placée sous le haut patronage de Madame Angela Merkel, Chancelière de la République fédérale d’Allemagne et de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, le Sénat de la Ville Libre et Hanséatique de Hambourg a reçu ce mercredi 12 juin ses invités pour une cérémonie d’anniversaire. Différentes personnalités politiques et scientifiques de haut niveau ont prononcé, à cette occasion, allocutions de bienvenue et discours. Les citations suivantes qui en sont extraites illustrent l’importance de l’UFA pour l’idée européenne.

  • Monsieur Jan Pörksen, Conseiller d’État, Chef de la Chancellerie du Sénat de la Ville Libre et Hanséatique de Hambourg :

« Au nom de la Ville Libre et Hanséatique de Hambourg, je félicite aujourd’hui chaleureusement l’Université franco-allemande à l’occasion de son 20ème anniversaire ! Vos diplômé(e)s sont les ambassadeurs d’une Europe pacifique et tolérante. Grâce à leurs études supérieures binationales, ils connaissent et apprécient la diversité européenne pour l’avoir vécue eux-mêmes. Nous avons besoin de leur expérience, aujourd’hui plus que jamais, en des temps où l’Europe est soumise à de multiples pressions. »

  • Monsieur Armin Laschet, plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes et ministre-président du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie :

« Il n’existe sur terre aucun autre exemple de coopération aussi étroite entre deux pays qu’entre la France et l’Allemagne. Dans le domaine scientifique, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 194 établissements d’enseignement supérieur répartis dans 113 villes universitaires, 1 500 diplômés par an, tel est le bilan de l’Université franco-allemande. Ce projet binational n’a aucun équivalent au monde. Toutes mes félicitations pour ce 20ème anniversaire ! L’Europe de l’avenir repose essentiellement sur une politique éducative à dimension européenne ainsi que sur les expériences à l’étranger. Le traité d’Aix-la-Chapelle du 22 janvier est une véritable opportunité pour relancer une nouvelle dynamique de coopération. »

  • Madame Anja Karliczek, ministre allemande de l’Éducation et de la Recherche :

« L’Europe tire sa force des liens qui se tissent entre les citoyens des différents pays qui la composent. Depuis vingt ans, l’Université franco-allemande et les cursus qu’elle propose sont un atout majeur en ce sens. Ce réseau d’établissements d’enseignement supérieur permet aux jeunes titulaires d’un diplôme binational de se plonger à la fois dans la science et dans la culture d’un autre pays. Avec son offre unique, l’UFA apporte une contribution décisive au développement de l’Europe commune, d’une Europe qui s’attaque, unie, aux défis les plus urgents, d’une Europe de la coopération scientifique et de la qualification professionnelle. En un mot: d’une Europe du savoir et de la compréhension mutuelle. L’Université franco-allemande est une véritable aubaine pour la France et l’Allemagne, mais aussi pour l’Europe. Je lui souhaite un avenir radieux ! »

  •  Madame Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation :

« Je félicite très chaleureusement l’Université franco-allemande, qui depuis 20 ans offre à des milliers d’étudiants l’opportunité d’inscrire leur formation universitaire dans des parcours binationaux véritablement intégrés. Elle préfigure et soutient à travers ses établissements membres le modèle des universités européennes, incarnant l’excellence et le dynamisme de l’Espace européen de la recherche et de l’enseignement supérieur. »

  •  Monsieur Niels Annen, ministre adjoint allemand aux Affaires étrangères :

« Durant ses 20 années de travail fructueux, l’Université franco-allemande s’est située à l’avant-garde des échanges universitaires entre la France et l’Allemagne. Le traité d’Aix-la-Chapelle souligne son importance. Elle constitue un témoignage exceptionnel de notre amitié franco-allemande. »

  •  S.E. Anne-Marie Descôtes, ambassadrice de la République française en République fédérale d’Allemagne :

« En 20 ans d’activité, l’Université franco-allemande a formé 20 000 jeunes, qui ont obtenu un double diplôme français et allemand. Ce qui fait l’importance et la spécificité de ce réseau d’établissements, c’est qu’au-delà d’une solide formation scientifique et technique dans les deux cultures, ces jeunes, maîtrisant la langue du pays voisin, polyglottes, ont acquis des compétences interculturelles qui en font de vrais Européens, et qui leur ouvrent les portes d’un monde globalisé. Le traité d’Aix-la-Chapelle, signé en début d’année, témoigne du rôle clé que l’UFA est amenée à jouer dans la poursuite de la construction d’une Europe scientifique et citoyenne. »

  •  Monsieur R. Alexander Lorz, ministre de l’Éducation du Land de Hesse et Président de la Conférence permanente des ministres de l’Éducation des Länder de la République fédérale d’Allemagne :

« Les relations franco-allemandes revêtent, historiquement, une importance de premier plan. La création d’une université portée conjointement témoigne des intérêts communs aux deux pays dans le domaine scientifique. Les compétences linguistiques et interculturelles acquises par les étudiants au cours de leurs études universitaires ont une valeur inestimable à l’heure d’une mondialisation croissante. Je tiens donc à remercier l’Université franco-allemande pour sa contribution fondamentale à la compréhension des différentes cultures et lui souhaite une bonne continuation! »

  •   Monsieur Dieter Lenzen, président de l’Université de Hambourg :

« Nous nous réjouissons tout particulièrement de pouvoir accueillir l’Université franco-allemande en cette année 2019 qui marque le centenaire de la création de l’Université de Hambourg. La présence parmi nous de nombreux responsables politiques influents souligne l’importance de cet événement. Permettez-moi de citer Madame Anja Karliczek, ministre allemande de l’Éducation et de la Recherche, Monsieur Armin Laschet, ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et Son Excellence Madame Anne-Marie Descôtes, ambassadrice de France en Allemagne. À toutes et à tous, soyez les bienvenus ! »

  •  Monsieur David Capitant, président de l’Université franco-allemande :

« En début d’année, à Aix-la-Chapelle, le renouvellement du Traité de l’Elysée de 1963 a marqué un nouvel approfondissement des relations franco-allemandes. Il s’agit là d’un acte revêtant une importance symbolique majeure, tant une Europe forte et unie nécessite, indiscutablement, un lien solide entre la France et l’Allemagne. Aujourd’hui plus que jamais, la coopération intra-européenne doit être renforcée. Sur ce point, l’UFA joue sans aucun doute un rôle précurseur, tant elle témoigne des possibilités multiples offertes par une coopération transfrontalière dans le domaine de l’enseignement supérieur. Elle est à la fois une inspiration et un moteur essentiels pour les Universités européennes, qui, suivant la vision du Président français Emmanuel Macron, verront le jour dès cette année dans le cadre d’une initiative désormais susceptible d’être mise en œuvre concrètement. »


Contact presse :

Sandra LEEDER | +49 681 938 12 322 | leeder@dfh-ufa.org


Communiqué de presse en version PDF :