L’alternance, un pari (toujours) gagnant

À la veille du 60ème anniversaire du Traité de l’Elysée, les acteurs franco-allemands de l’enseignement professionnel et de l’apprentissage réaffirment leur engagement en faveur de l’alternance, une voie d’excellence qui ouvre des perspectives très attrayantes de réussite professionnelle aux jeunes des deux côtés du Rhin.

« L’Alternance, un pari gagnant » : c’est avec ce slogan que les acteurs franco-allemands de la formation professionnelle ont décidé de lancer en 2021 une campagne de communication en faveur de la formation en alternance sur les réseaux sociaux.

Confiants à la suite du succès de la Campagne de 2021 qui a suscité un grand intérêt, tout particulièrement auprès des jeunes, la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie (CFACI), l’Université Paris Dauphine-PSL, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), ProTandem et l’Université Franco-Allemande (UFA), co-auteurs de cette campagne, ont souhaité renforcer leur impact et leur visibilité en lançant cette deuxième campagne en 2022. Tous entendent ainsi mettre l’accent sur les opportunités offertes aux jeunes en France et en Allemagne par les différents programmes de formation en alternance qu’ils proposent, dans un grand nombre de métiers et de filières professionnelles.

La France et l’Allemagne se distinguent en effet par un réel développement de l’apprentissage et de la formation en alternance. En 2021, la France a ainsi passé pour la première fois le cap des 700 000 jeunes en contrat d’apprentissage. En Allemagne, le pourcentage d’apprenti(e)s parmi les jeunes scolarisé(e) s dans le secondaire atteint environ les 50 %, contre 20 % en France (Source : Pôle Emploi France)

Selon les données du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, 70 % des jeunes Français(es) en apprentissage trouvent un emploi dans les sept mois après l’obtention de leur diplôme. À titre d’exemple, la Chambre Franco- Allemande de Commerce et d’Industrie enregistre dans son programme de formation en alternance « chargé(e) de développement commercial franco – allemand, un taux d’insertion dans l’emploi de 80 % dans les six mois suivant l’obtention de la certification.

Le taux d’emploi des jeunes est sensiblement plus élevé dans les pays où l’apprentissage est le plus développé, alors que le chômage des jeunes reste important en Europe : le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans atteignait en moyenne 14 % dans l’UE en avril 2022, avec de fortes disparités selon les pays (35 % en Grèce et en Espagne, 18,9 % en France et 6,9 % en Allemagne, selon les données d’Eurostat).

Avec la campagne « L’Alternance, un pari (toujours) gagnant », les grands acteurs franco-allemands de la formation professionnelle veulent attirer l’attention des entreprises, des jeunes et de leurs familles sur les nombreuses opportunités offertes par les formations en alternance, une voie d’excellence à part entière et qui ouvrent aux jeunes l’accès à des filières professionnelles et des métiers d’avenir.

……………………………

« Dans une période où la priorité est mise sur la réindustrialisation de l’Europe et sa souveraineté technologique, les besoins des entreprises en jeunes professionnels qualifiés ne peuvent qu’augmenter, dans toutes les filières de l’industrie et des services. Les formations en alternance ouvrent aux jeunes des perspectives très attrayantes de réussite professionnelle. C’est le moment où jamais pour les entreprises, les jeunes et les familles de jeter un regard neuf sur l’apprentissage et l’alternance et de saisir les chances qu’offrent ces programmes de formation. »
— Les partenaires de la campagne « L’Alternance, un pari gagnant »

Ils et elles témoignent sur l’alternance

« Nous avons eu la chance d’embaucher une étudiante du programme du double diplôme franco-allemand entre l’université Paris Dauphine et la Goethe-Universität Frankfurt en alternance. Nous avons retrouvé chez elle toutes les qualités requises pour exceller au sein d’un cabinet d’audit exigeant (y compris une sérieuse motivation) au service de nos clients franco-allemands. Le modèle de l’alternance est un atout considérable, aussi bien pour l’employeur que l’étudiant car elle permet à chacun de construire une relation de confiance long-terme, sans avoir à effectuer des phases d’intégration à chaque période de retour en entreprise. » — Matthias Barnert, Associé PwC – International Markets – German Business Group

« L’apprenti(e) apporte ses idées, son énergie et pour un groupe allemand comme le nôtre, sa capacité à échanger avec nos collègues allemands et anglais afin de coordonner les actions internationales ; bref, une opération gagnant-gagnant où l’apprenti bénéficie d’une véritable expérience professionnelle car il/elle endosse des responsabilités opérationnelles. » — Gilles Maes, Directeur Général Bilfinger Peters Engineering SAS / Caroline Sagne, Directrice des Ventes et du Marketing, Business Line Nucléaire Bilfinger

« J’ai des souvenirs très positifs de mes études en alternance. D’un point de vue professionnel, j’ai pu découvrir un nouveau domaine d’activités. J’ai découvert des différences entre le travail quotidien et la mentalité en France et en Allemagne. D’un point de vue personnel, j’ai pu développer et consolider mes capacités d’organisation et d’apprentissage ainsi que ma compétence de communication, surtout en français. » — Jennifer, alternance en développement commercial franco-allemand

« C’est très enrichissant. Ça m’a permis de découvrir une autre facette du métier du carrossier. Ce n’est pas du tout la même chose qu’en France. » — Léo, alternance en carrosserie

« Il faut oser tenter cette aventure. C’est une expérience qui vaut vraiment le coup d’être vécue. Cela donne un véritable avantage à notre carrière professionnelle et permet aussi de se démarquer par rapport à d’autres candidats qui suivent un cursus plus « classique ». — Evanne, alternance dans une crèche franco-allemande

« Cette expérience a été très enrichissante pour mon projet professionnel, puisque j’ai pu contribuer directement à des projets en entreprise et ainsi évoluer dans un environnement professionnel multiculturel, où la pratique de l’allemand a constitué un réel avantage à mon intégration. » — Marion, alternance chez Bilfinger dans le cadre du double diplôme franco-allemande en Economie-Gestion (Université Paris Dauphine -PSL – Goethe Universität Francfort)

« Le séjour m’a beaucoup apporté sur le plan personnel et professionnel: j’ai pu découvrir un nouveau un pays et une nouvelle culture et développer de nouvelles compétences. J’ai adoré travailler avec des matériaux que nous n’avons pas l’habitude d’utiliser à la Réunion ! Je recommande cette expérience à tout le monde. » — Emmanuel, élève de terminal en Bac pro Gros Œuvre

……………………………

Contact presse : Camille Barbier Saint-Hilaire – barbier(at)dfh-ufa.org