Le Prix Forcheurs Jean-Marie Lehn 2019 récompense les biologistes Monika Leischner et Magda Magiera

© Ambassade de France en Allemagne

 

Pour la troisième édition L’Ambassade de France en Allemagne et l’Université Franco-Allemande, en partenariat avec Sanofi Deutschland et BASF France, ont organisé le Prix FORCHEURS JEAN-MARIE LEHN afin de récompenser un binôme franco-allemand de jeunes chercheurs pour l’excellence de leur collaboration, dans les domaines de la chimie, de la santé ou de la pharmacologie. Le prix est parrainé par le professeur Jean-Marie Lehn, prix Nobel de chimie.

Le Prix Forcheurs Jean-Marie Lehn a été remis le 24 juin 2019 par Guillaume OLLAGNIER, Ministre Conseiller à l’ambassade de France en Allemagne, et le Professeur Jean-Marie Lehn, Prix Nobel de Chimie, à :

– Monika Leischner, post-doctorante dans le laboratoire du Professeur  Misgeld à l’Institut de Biologie neuronale de l’Université Technique de Münich (TUM) et à

– Magda Magiera, post-doctorante dans le laboratoire du Professeur Janke au sein de l’unité stress génotoxique et cancer au sein de l’institut Curie,

pour leurs travaux sur « Le code tubuline et ses implications dans les fonctions neuronales ». Ces recherches à l’intersection de la biologie moléculaire et de la neurobiologie, pourraient contribuer à la découverte de nouveaux mécanismes impliquant le squelette cellulaire dans les maladies neurodégénératives et permettre ainsi  d’en améliorer la prise en charge.

La cérémonie de remise s’est déroulée à la suite d’une conférence interrogeant le rôle de la science dans la société. Ces deux évènements ont réuni une centaine de personnalités de la recherche et de l’enseignement supérieur et des membres de la société civile français et allemands à Berlin, ainsi que le co-organisateur : l’Université Franco-Allemande et les sponsors, les entreprises BASF France et Sanofi Deutschland, qui soutiennent le Prix depuis 2017 en attribuant la somme de 10 000€ à chacun des lauréats.

A propos des lauréates

Monika et Magda se sont rencontrées en 2017 grâce à  l’obtention d’une bourse EMBO qui a permis à Monika d’effectuer des travaux de recherche dans le laboratoire où Magda mène actuellement les siennes.  C’est suite à cette rencontre qu’elles ont décidé de mettre à profit leurs expertises complémentaires pour mener à bien ce projet de recherche. Au cours de son post-doctorat à l’Institut Curie, Magda a développé une grande expertise en biochimie (purification du squelette cellulaire) ainsi qu’en reconstitution in vitro du squelette cellulaire et a mis au point de nombreux modèles de souris transgéniques permettant l’étude des fonctions du «  code tubuline ». Monika a, quant à elle, développé lors de son post-doctorat à l’université technique de Münich une expertise en neuroanatomie et en techniques d’imagerie in vivo.

Toutes deux ont un parcours d’excellence. Préalablement à son post-doctorat, Monika a étudié la pharmacologie à l’université Louis-et-Maximilien de Munich (LMU) avant d’effectuer ses études doctorales dans le laboratoire de Magdalena Götz à l’institut de recherche en cellules souches de Münich. Ses travaux ont notamment été récompensés par un prix décerné par Synergy, le cluster de Münich pour la Neurologie Systématique. Magda a quant à elle étudié la biologie moléculaire en Pologne, dont elle est originaire, avant de rejoindre la France pour effectuer un doctorat sous la direction d’Etienne Schwob à l’Institut génétique moléculaire de Montpellier (IGMM). Elle participe activement à la diffusion de connaissances et a notamment été invitée sur France Inter pour présenter ses travaux. L’alliance de leur talent permettra sans aucun doute aux deux chercheuses de faire avancer la recherche biomédicale.

A propos du Prix Forcheurs Jean-Marie Lehn :

Il récompense pour la troisième année consécutive des collaborations prometteuses entre chercheurs français et allemands dans les domaines de la santé, de la pharmacologie ou de la chimie. Organisé conjointement par le service scientifique et technologique de l’Ambassade de France en Allemagne et l’Université Franco-Allemande (UFA), il est décerné à de jeunes chercheurs ou chercheuses afin d’encourager les coopérations scientifiques présentes et futures entre la France et l’Allemagne. Les candidatures sont évaluées par un jury composé de membres de l’Académie des Sciences et de la Leopoldina (Académie des Sciences allemande). Il est parrainé par le Professeur Jean-Marie Lehn et tire son nom du néologisme forgé à partir des mots allemand « Forscher » et français « chercheur », le terme « Forcheur ». Ce terme, emprunté à l’ouvrage éponyme de Gérard Foussier, désigne les scientifiques qui travaillent ensemble au quotidien de part et d’autre du Rhin.

Pour plus d’informations sur le Prix Forcheurs Jean-Marie Lehn et les modalités de candidature, cliquez ici.


Source: Ambassade de France en Allemagne, Service Scientifique et Technologique