Le prix « Forcheurs Jean-Marie Lehn » 2020 récompense les chimistes Joseph Moran et Harun Tüysüz.

Le Prix Forcheurs a été remis le 29 septembre 2020 par Guillaume Ollagnier, Ministre-Conseiller à l’Ambassade de France en Allemagne, à Joseph Moran, professeur à l’Université de Strasbourg, et Harun Tüysüz, chef de projet au Max-Planck-Institut für Kohlenforschung de Mülheim an der Ruhr, pour leurs travaux conjoints sur la catalyse en Chimie prébiotique.

 

Le prix « Forcheurs Jean-Marie Lehn » 2020 récompense les chimistes Joseph Moran et Harun Tüysüz.
© DFH-UFA

Cet événement a réuni une trentaine de personnalités de la recherche et de l’enseignement supérieur et des membres de la société civile française et allemande. Le professeur Jean-Marie Lehn, parrain du prix, était présent en visioconférence depuis Strasbourg. L’Université Franco-Allemande, co-organisatrice de la manifestation, était représentée par son président Olivier Mentz. Les sponsors, les entreprises BASF Frankreich et Sanofi Deutschland, qui soutiennent le Prix depuis 2017 en attribuant la somme de 10 000€ à chacun des deux lauréats, étaient représentées par Christina Gommlich, directrice du bureau de Berlin de BASF, et Matthias Suermondt, membre du comité de direction de Sanofi Deutschland.

A propos des lauréats :

En chimie prébiotique, les types de réaction chimique étudiés sont souvent complètement différents de ceux apparaissant en biochimie de la vie, et il est très difficile de comprendre comment ces anciens processus ont pu évoluer vers la chimie de la vie. Les recherches menées par Moran et Tüysüz contrastent avec les approches passées car leurs expériences réussissent à établir une continuité entre les types de chimie opérant dans les cellules aujourd’hui et la chimie qui a eu lieu à l’origine de la vie. Dans la vie que nous connaissons aujourd’hui, les catalyseurs sont à base d’enzymes et non plus à base de métaux, mais les réactions chimiques et les composés qu’ils produisent sont toujours les mêmes – inchangés depuis l’origine de la vie. Les travaux de Moran et Tüysüz permettent ainsi de mieux comprendre le passage de la chimie prébiotique à la biochimie.

A propos du prix « Forcheurs Jean-Marie Lehn » :

Ce prix récompense des collaborations prometteuses entre chercheurs français et allemands dans les domaines de la santé, de la pharmacologie ou de la chimie. Organisé conjointement par le Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France en Allemagne et l’Université Franco-Allemande, il est décerné à de jeunes chercheur.e.s, afin d’encourager les coopérations scientifiques entre la France et l’Allemagne. Les candidatures sont évaluées par un jury composé de membres de l’Académie des Sciences de Paris et de l’Académie Léopoldine (Académie des Sciences allemande). Le prix est parrainé par le Professeur Jean-Marie Lehn et tire son nom du néologisme forgé à partir des mots allemand « Forscher » et français « chercheur », le terme « Forcheur ». Ce terme, emprunté à l’ouvrage éponyme de Gérard Foussier, désigne les scientifiques qui travaillent ensemble au quotidien de part et d’autre du Rhin.

Pour plus d’informations sur le Prix et les modalités de candidature, cliquer ici


Source: Ambassade de France en Allemagne, Service Scientifique et Technologique