L’Université franco-allemande accueille ses nouveaux étudiants

Sarrebruck, 20 octobre 2000

Le 20 octobre 2000 a été un temps fort des relations franco-allemandes. Pour commencer, le «Forum franco-allemand» a ouvert ses portes dans la matinée dans les halles de la Foire de Sarrebruck ; puis l’Université franco-allemande (UFA) a profité de cette occasion pour organiser dans l’après-midi la première cérémonie de rentrée universitaire commune à toutes ses formations. Le Maire de Sarrebruck, Hajo HOFFMANN, a salué dans le grand salon de l’Hôtel de Ville des étudiants venus de toutes les régions de France et d’Allemagne. Tous ont en commun de suivre dans des établissements partenaires de l’UFA des formations franco-allemandes qui bénéficient de son soutien.

« Je me réjouis de voir des étudiants venus de tous les coins d’Allemagne et de France se rencontrer aujourd’hui à Sarrebruck, à la frontière de nos deux pays, là où se trouve depuis quelques mois le siège de l’Université franco-allemande. On le sait depuis des années, il n’y a pas de ville où les relations franco-allemandes soient étudiées de façon aussi pénétrante par autant de spécialistes et où elles fassent à ce point partie du vécu quotidien . Sarrebruck est, j’en suis convaincu, le point de passage idéal pour tous ceux qui, pour leurs études ou leur travail, souhaitent passer la frontière ».

Le Président de l’UFA, le Professeur Jean DAVID, a dit sa satisfaction de rencontrer à Sarrebruck des étudiants représentant la variété des disciplines et la diversité des établissements. «En marquant le début de l’année universitaire 2000/2001 par cette cérémonie commune, nous voulons renforcer les liens des étudiants entre eux et avec l’UFA».

La Secrétaire Générale, Christine KLOS, a souligné l’augmentation continue du nombre des étudiants suivant des formations binationales. «Notre souhait est qu’après ce premier contact, les étudiants soient de plus en plus attachés à l’UFA» souligne-t-elle.

Ce sont en chiffres ronds 3000 étudiants qui suivent actuellement des formations franco-allemandes sous l’égide de l’Université franco-allemande (UFA). De façon décentralisée, ces étudiants se répartissent entre près de 100 cursus intégrés en France et en Allemagne. L’UFA, dont le siège est à Sarrebruck, a pour fonction de susciter, de coordonner et de financer des formations partagées entre établissements français et allemands et conduisant à deux diplômes. Les périodes d’études et les examens doivent être répartis également entre les deux établissements. Les étudiants doivent séjourner au moins trois semestres dans l’établissement partenaire. En outre, l’Université franco-allemande attend de ses partenaires qu’ils se dotent d’un règlement commun des études et du contrôle des connaissances valable dans l’un et l’autre établissement.