Remise du Prix international en Santé planétaire

Le Prix International en Santé Planétaire a été décerné ce mercredi 12 octobre 2022 à Lyon au Dr. Guilherme Dias de Melo de l’Institut Pasteur pour ses travaux sur les infections virales neurotropes et leur transmission de l’animal à l’homme. Ce prix a été créé en 2022 par l’Université franco-allemande (UFA) en coopération avec l’Institut Mérieux et Boehringer Ingelheim.

« Les pandémies mondiales rappellent à quel point nous sommes tous concernés par les enjeux de santé planétaire. Dans ce contexte, il faut saluer et honorer les recherches d’excellence qui contribuent à surmonter ces défis aux implications internationales », a déclaré Philippe Gréciano, Président de l’UFA et initiateur du nouveau prix, lors de l’ouverture de la cérémonie officielle à l’Université Lumière Lyon 2, en présence de Thomas Pröpstl, Consul Général d’Allemagne, et de nombreuses personnalités du monde académique.

Doté de 20 000 euros, le Prix International en Santé Planétaire est financé par l’Institut Mérieux et Boehringer Ingelheim. En distinguant un*e jeune chercheur*euse ayant réalisé des travaux reconnus dans le domaine de la Santé planétaire, le prix a pour objectif de renforcer, dans une perspective franco-allemande, européenne et internationale, le dialogue interprofessionnel sur les questions de santé humaine, vétérinaire et environnementale.

 

À propos du projet du lauréat

Le Dr. Guilherme Dias de Melo de l’unité Lyssavirus, épidémiologie et neuropathologie à l’Institut Pasteur, s’est distingué par l’excellence de son parcours scientifique. Ses travaux de recherche portent sur des maladies infectieuses qui se manifestent avec une atteinte cérébrale. Actuellement, il étudie le virus de la rage, un pathogène négligé strictement neurotrope, et le SARS-CoV-2, un virus émergent dont le neurotropisme fait encore débat. Son objectif est la compréhension des mécanismes impliqués dans la dynamique spatio-temporelle de l’infection par ces virus neurotropes pour mieux apprécier les interactions d’un agent pathogène au sein d’un réseau de neurones, ainsi que les effets neurocomportementaux aussi bien aigus qu’à long terme. Enfin, ses travaux de recherche visent également à développer des approches thérapeutiques efficaces et simples d’utilisation contre ces maladies.

 

À propos de l’Institut Mérieux

Groupe familial indépendant, l’Institut Mérieux s’est donné pour mission de lutter contre les maladies infectieuses et les cancers, dans une vision mondiale et de long terme. Avec ses cinq sociétés, bioMérieux, Transgene, ABL, Mérieux NutriSciences et Mérieux Equity Partners, l’Institut Mérieux développe des approches complémentaires pour répondre aux enjeux de santé publique d’aujourd’hui : de la prévention des risques sanitaires aux traitements innovants des maladies, en passant par l’étape clé du diagnostic. Présent dans 45 pays, l’Institut Mérieux mobilise plus de 21 000 personnes dans le monde et réalise un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros.

 

À propos de Boehringer Ingelheim

Boehringer Ingelheim développe des thérapies innovantes pour améliorer la qualité de vie des hommes et des animaux, aujourd’hui et pour les générations à venir. Entreprise biopharmaceutique axée sur la recherche, elle crée de la valeur par l’innovation dans des domaines où il existe des besoins médicaux importants encore non satisfaits. Entreprise familiale depuis sa création en 1885, Boehringer Ingelheim s’appuie sur une vision de long terme. Plus de 52 000 collaborateurs travaillent dans plus de 130 pays, dans trois activités : santé humaine, santé animale et fabrication biopharmaceutique pour le compte de tiers.

 


Communiqué de presse en version PDF :

Communiqué de presse UFA : Remise du Prix international en Santé planétaire