Rencontre d’experts consacrée à l’avenir de la formation doctorale en Europe

Plus de 30 expert*es européen*nes de l’enseignement supérieur ont débattu le 16 octobre, à l’invitation de l’Université franco-allemande (UFA), des différents modèles de formation doctorale. Au centre des discussions : les « bonnes pratiques » qui favorisent une formation d’excellence de la relève scientifique en Europe, suivant le modèle de la coopération franco-allemande. L’un des projets concrets, sur lesquels l’UFA a souhaité partager son expertise avec les nouvelles alliances d’universités européennes, est en effet celui des doctorats binationaux (ou cotutelles de thèse).

Sous le titre « Préparer une thèse en Europe : mettre à profit l’expertise franco-allemande », la rencontre du 16 octobre a réuni, à l’invitation de l’UFA plus de 30 expert*es, de l’enseignement supérieur, pour poser les jalons de la formation doctorale européenne de demain. La manifestation s’est déroulée en ligne.

Dans son allocution d’ouverture, le professeur Olivier Mentz, président de l’UFA, avait souhaité tirer le bilan de l’expertise de l’institution dans le domaine de la formation doctorale et de l’encadrement binational en Europe – à ses yeux, un « modèle de réussite au potentiel inestimable ». Viviane Hoffmann, Directrice-Générale adjointe à la DG Éducation et Culture de la Commission européenne, a souligné quant à elle le rôle structurant des réseaux d’universités dans l’espace européen de l’enseignement supérieur.

Les débats menés au sein des trois groupes de travail thématiques ont notamment permis de dégager les résultats suivants :

  • Cotutelles de thèse : L’UFA dispose déjà d’une grande expérience dans l’élaboration de conventions de cotutelles franco-allemandes. Afin de permettre à d’autres coopérations internationales de mettre en place des cotutelles bilatérales de thèse encadrées par deux directeurs de recherche, elle met à leur disposition un vade-mecum, et prévoit par ailleurs d’organiser d’autres échanges sur cette question.
  • Formations doctorales européennes structurées : Les experts recommandent aux alliances d’universités européennes nouvellement créées d’opter pour une structuration graduée de leurs formations doctorales faisant appel à des procédures de certification adaptées, allant d’offres de base à des parcours internationaux exigeants réalisés en cotutelle.
  • Encadrement des doctorants et insertion professionnelle en Europe : Les experts constatent que les débouchés professionnels des doctorants en Europe divergent fortement suivant les disciplines et les pays. Les employeurs apprécient en tout cas particulièrement les compétences interculturelles et les « soft skills » que développent les jeunes chercheurs durant leur formation doctorale européenne.

 

Face à la concurrence internationale, le professeur Philippe Gréciano, vice-président de l’UFA, se réjouit des propositions concrètes d’amélioration de la formation doctorale franco-allemande. Il importe à présent d’encourager la diffusion de ces résultats au sein de la communauté scientifique européenne, de publier activement des postes de professeurs, de renforcer la structuration du paysage européen de la recherche et de valoriser les diplômes d’excellence en Europe.

Les résultats détaillés des différents groupes de travail seront publiés prochainement sur le site internet de l’UFA, sous forme d’actes de colloques et d’enregistrements vidéo. Le programme de la rencontre et la liste de tous les intervenants peuvent être également consultés sur ce même site :

https://www.dfh-ufa.org/fr/actualites/news/rencontre_d_experts_2020


Contact presse:

Sandra LEEDER | +49 681 938 12 322 | leeder@dfh-ufa.org


Communiqué de presse en version PDF :

UFA_Communiqué de presse : Rencontre d’experts consacrée à l’avenir de la formation doctorale en Europe