Universités européennes : 29 des 41 alliances intègrent des établissements du réseau de l’UFA

© picture alliance

 

C’est avec grande satisfaction que l’Université franco-allemande (UFA) a pris connaissance des résultats du deuxième appel à projets pilote pour la mise en place d’« universités européennes », publiés le 9 juillet 2020 par la Commission européenne.

L’Union européenne finance 24 « Alliances universitaires européennes » dans le cadre du deuxième appel à projets pilote qui s’associent aux 17 alliances sélectionnés lors du premier appel. Cela dépasse de loin l’initiative originale visant à établir une vingtaine de réseaux à l’horizon 2024 que le Conseil européen a établie en décembre 2017, dans la suite du discours prononcé par le président de la République française à la Sorbonne en septembre de la même année. Sur 29 des 41 alliances sélectionnées, un total de 74 universités membres et partenaires de l’UFA, situés en France, en Allemagne et dans les pays tiers, sont désormais impliquées.

Ce résultat très positif est à attribuer à la longue expérience et à la compétence spécifique que les établissements de l’UFA ont pu acquérir dans la mise en place de coopérations binationales et trinationales à fort niveau d’intégration. Les programmes d’études franco-allemands portés par les 74 établissements de l’UFA impliqués dans les nouvelles « universités européennes » confèrent aux diplômés non seulement une excellente formation dans leur discipline, mais également des compétences interculturelles très appréciées sur le marché du travail. La création d’universités européennes témoigne du rôle majeur que jouent l’ouverture sur le monde, la mobilité transfrontalière et l’expérience de l’interculturalité dans l’avenir de l’Europe – autant de facteurs qui caractérisent déjà les cursus, les programmes doctoraux et les manifestations scientifiques mis en œuvre sous l’égide de l’UFA.

L’UFA souhaite un vif succès aux alliances d’universités européennes retenues dans le cadre du premier et du second appel à projets pilote, pour la mise en place de ce concept prometteur d’internationalisation de l’enseignement supérieur européen. Par ailleurs, elle salue le soutien financier que la France et l’Allemagne ont accordé l’année dernière en appui des financements consentis par la Commission comme en complément de ceux-ci, afin de favoriser le développement de nouveaux réseaux et d’encourager les projets de qualité non retenus durant cette première phase à poursuivre leurs efforts communs. Les universités allemandes et françaises ont activement participé à ces deux appels à projets, ce dont l’UFA se réjouit également : 35 établissements d’enseignement supérieur du côté allemand et 32 établissement du côté français ont été retenus, ce qui place l’Allemagne et la France au premier et second rang parmi tous les pays européens participant à cette initiative.

Contexte de l’initiative :

Dans la suite du discours prononcé par le président de la République française à la Sorbonne en septembre 2017, la Commission européenne a publié un premier appel à projets pilote auquel pouvaient postuler des alliances composées d’au moins trois établissements d’enseignement supérieur en provenance de trois États membres de l’UE. Le premier appel a été publié fin 2018, le deuxième à la fin de l’année 2019. 54 candidatures avaient été déposées dans le cadre du premier appel, 17 réseaux ont été sélectionnés. Parmi les 62 candidatures déposées en 2020, 24 alliances ont été retenues.
Le budget mis à disposition des établissements sélectionnés dans ce cadre se monte actuellement à un total de 287 millions d’euros. L’initiative « universités européennes » doit être pleinement déployée et élargie dans le cadre du prochain programme Erasmus 2021-2027.

L’expertise des établissements de l’UFA dans le domaine du soutien, de l’évaluation et de l’optimisation des modèles de coopération universitaire transnationale a servi la création des réseaux universitaires européens. La capacité d’innovation dont l’UFA a fait preuve jusqu’ici pour développer des modèles précurseurs d’internationalisation devrait lui permettre de continuer à accompagner, notamment par l’échange de bonnes pratiques, les établissements impliqués ou intéressés par la mise en œuvre concrète de ces projets d’envergure. Dans ce contexte, l’UFA organise en automne 2020 une rencontre d’experts dédiée à la thématique « Préparer une thèse en Europe : Mettre à profit l’expertise franco-allemande ».