Visite de polonais à l´UFA

Sarrebruck, 28 mars 2001

Les onze étudiants et le Conseiller d’Ambassade de Pologne ne s’étaient pas attendu à cela : une université sans étudiants et sans professeurs. À l’occasion de leur visite auprès de l’Université franco-allemande (UFA), mercredi 28 mars 2001, dans le quartier noble de Sarrebruck, les quatre étudiantes et sept étudiants ainsi que le Conseiller d’Ambassade, M. Darius LASKA, ont été éclairés sur les missions et les objectifs de l’UFA. Mme Christine KLOS, secrétaire générale de l’UFA, a présenté pendant son intervention les structures de l’Université, caractérisées par un campus dispersé et par son siège administratif installé à Sarrebruck. Darius LASKA s’est montré impressionné par la multitude de tâches accomplies par l’UFA qui, à l’heure actuelle, coordonne et soutient déjà environ 100 cursus et qui se préoccupe par ailleurs de tous les aspects des relations universitaires franco-allemandes, tels p.ex. l’échange entre les établissements d’enseignement supérieur français et allemands ainsi que les activités binationales et les projets touchant l’enseignement, la formation initiale et continue, la recherche et la formation des jeunes chercheurs.

La plupart des 3000 étudiants inscrits auprès de l’UFA viennent de France et d’Allemagne. « Or, il est tout à fait possible, pour des ressortissants d’autres pays, de s’inscrire dans les programmes de cursus des établissements français et allemands réunis sous le toit de l’UFA. », précise Mme KLOS. Ce qui signifie que des étudiants polonais pourraient très bien participer à des cursus intégrés de l’UFA. La secrétaire générale tenait à préciser, dans ce contexte, que l’UFA constitue en fin de compte le précurseur et le pionnier d’une future université européenne.
Les invités polonais étaient venus en compagnie du Président de la Fondation Sarroise « Union-Stiftung Saar », M. le Professeur Rudolf WARNKING. La fondation avait invité les étudiants polonais à venir passer trois semaines en Sarre et elle a placé cette initiative sous la devise suivante : « Rapprochement international – En faveur de l’intégration européenne ».