Formations

Envie d’étudier en France et en Allemagne, voire dans un troisième pays ? L’UFA vous propose 186 cursus binationaux et trinationaux !

Guide des études

Qu'est-ce que l'UFA ?

L’UFA est un réseau de 208 établissements d’enseignement supérieur français et allemands qui proposent en tout 186 cursus intégrés binationaux et trinationaux, accueillant tous les ans quelque 6 400 étudiants.

L'UFA en bref

Recherche

L'UFA soutient la mobilité et les rencontres de jeunes chercheurs de France et d'Allemagne. Retrouvez les appels d'offres des différents programmes de soutien.

Guide des programmes de soutien à la recherche

Le Forum Franco-Allemand 2020 se tiendra les 20 et 21 novembre 2020 à Strasbourg. Nous nous réjouissons à la perspective de vous retrouver sur place - bien sûr dans le respect et sous réserve des mesures sanitaires qui vaudront alors.

D'ici là, bon été et bonne rentrée dans le pays partenaire!

C'est ce que disent nos étudiants

Je garderai un très bon souvenir de l’entraînement interculturel à la candidature organisé à Paris du 23 au 25 novembre 2018. Ce séminaire nous offre la possibilité de travailler avec deux formatrices très sympathiques qui connaissent bien le marché du travail franco-allemand. Par le biais de travaux en groupe, chacun(e) a non seulement pu partager ses premières expériences professionnelles avec les autres participants et les intervenantes, mais aussi travailler sur le sujet de la compétence interculturelle, mener un travail de réflexion personnelle et simuler un entretien d’embauche. Tout cela m’a apporté un plus et m’a fait prendre conscience de mes capacités, de mes points forts et de mes points faibles ainsi que de mes valeurs. L’atmosphère entre les étudiants de l’UFA provenant de différents cursus était très sympathique et agréable, ce qui a permis de dynamiser le travail en groupe et de nouer des liens, afin de continuer à partager nos différentes expériences et à élargir nos réseaux. De plus, le business dinner qui, pour les participants au séminaire, a pour but d’échanger avec des représentants d’entreprises et d’institutions franco-allemandes était un moment fort du week-end qui a permis à chacun(e) de se faire une idée plus précise du monde du travail.  J’estime que la participation à ce séminaire EIC de l’UFA était une chance. Il me permet à présent d’y voir plus clair dans mon avenir professionnel et de mettre en application tout ce que j’ai appris lors du séminaire pour trouver un travail. Je recommande vivement l’entrainement interculturel à la candidature à tous les diplômé(e)s de l’UFA et aux étudiant(e)s en fin de cursus.

Participant de l’EIC du 23 au 25 novembre 2018 à Paris
Copyright: privé

Ayant participé à l’entraînement interculturel à la candidature à Paris du 23 au 25 novembre 2018, je conseille à tous les étudiants de l’UFA d’y participer. Ce séminaire m’a permis de faire de nouvelles connaissances dans le milieu franco-allemand, de m’entraîner aux entretiens et à la façon de candidater dans le pays partenaire et d’acquérir des techniques de candidatures pertinentes. Cela me permet de savoir mettre en valeur mes points forts en fonction de l’institution visée, tout en appréhendant les opportunités futures possibles. Cette formation est adaptée à tous les profils et toutes les branches et les ateliers en groupe facilitent les échanges d’expériences personnelles entre les participants. En outre, le nombre restreint de participants permet de créer rapidement une bonne cohésion et dynamique de groupe au cours de ces trois jours de formation intense encadrée par deux formatrices répondant à nos attentes. Le business dinner a permis une mise en application directe des nombreux conseils reçus au cours de la formation et de bénéficier d’un cadre privilégié pour discuter avec des représentants des mondes professionnels et institutionnels particulièrement bienveillants, intéressés et généreux en conseils tout en nous faisant part des réalités actuelles du monde du travail dans leur branche.

Participant de l’EIC du 23 au 25 novembre 2018 à Paris

Le master « TübAix » m’a donné la possibilité d’utiliser et de perfectionner les capacités que j’ai obtenues lors de ma licence d’histoire et de français de manière logique et pratique. Grâce aux études binationales, j’ai réussi à approfondir mes connaissances des systèmes de recherche historique en Allemagne et en France, ce qui m’a permis, entre autres, d’obtenir une vue plus ample sur les différences culturelles des deux pays.

Après avoir terminé mes études, je suis en mesure de dire que grâce à mon cursus bilingue, j’ai développé un profil d’historien exceptionnel qui est très bien vu par les employeurs du cadre universitaire. Personnellement, je suis sûr que s’il fallait choisir une deuxième fois, je choisirais encore une fois le cursus intégré « TübAix ».

U Tübingen | U Aix-en-Provence("TübAix")

Le séjour dans l‘établissement partenaire français m’a permis d’approfondir mes compétences techniques de façon évidente et de les mettre facilement en pratique sur place, dans les ateliers mis à disposition des étudiants sur place. C’est un enrichissement indéniable puisque cela est impossible dans mon établissement d’origine, où plusieurs centaines d’étudiants sont inscrits dans mon cursus. Cet approfondissement académique et pratique a de plus été complété par un échange interculturel intensif avec mes camarades français. Cela a également été l’occasion d’apprendre à connaître la culture du travail à la française. Pour finir, j’aimerais ajouter que mon cursus de master binational a eu un impact positif lors de ma recherche de stage et m’a permis de me distinguer des autres étudiants. Grâce à cela, je poursuis actuellement mon séjour en France par un stage entre Paris et Francfort.

Institut Polytechnique de Grenoble | KIT Karlsruhe

En tant que participants à l’Entraînement interculturel à la candidature (EIC) de l’UFA, nous avons été préparés de façon optimale aux particularités et aux défis des mondes du travail français et allemand. C’est plus particulièrement pendant les travaux de groupes sur la réflexion individuelle, les compétences interculturelles et les simulations d’entretiens d’embauche que j’ai pu prendre pleinement conscience de mes préférences et de mes points forts, ce qui me permet d’envisager l’avenir avec plus de confiance en moi et d’optimisme. De plus, l’EIC était une opportunité parfaite pour nouer des contacts avec d’autres étudiants et diplômés de l’UFA et pour élargir mon propre horizon grâce à leurs expériences et impressions. Le Business Dinner était la cerise sur le gâteau puisqu’il nous a permis d’échanger  avec des cadres dirigeants issus du contexte professionnel franco-allemand qui nous ont offert leurs aperçus personnels du monde du travail. Dans l’ensemble, j’estime que la participation à un entraînement interculturel à la candidature est un réel privilège dont les étudiants devraient absolument profiter !

Participant de l’EIC du 23 au 25 mars 2018 à Berlin

Ce fut un plaisir de pouvoir partager mon expérience aux lycées. Lorsque moi-même j’étais lycéenne, je m’inquiétais de mon avenir après mon diplôme du baccalauréat. Je voulais trouver une formation alliant les langues et les sciences, et rien de ce qui m’avait été proposé jusque-là ne correspondait à mes attentes, car il fallait choisir à chaque fois une formation au sacrifice de l’autre. La découverte de l’offre de l’Université franco-allemande a été comme une révélation pour moi, ce qui m’a permis d’accéder à une formation qui correspondait totalement à mes attentes.

Le séjour que j’ai effectué en France dans le cadre de mon cursus a été une expérience très enrichissante et m’a permis de constater que les perspectives professionnelles s’offrant aux futurs diplômés sont incroyablement nombreuses. C’est précisément ce point que j’ai eu l’occasion d’exposer et de développer lors de ma mission d’ambassadrice de l’UFA. Il existe certes beaucoup de lycéens qui s’intéressent aux cursus binationaux, à la langue et à la culture françaises, mais ils ne se font pas une idée précise des métiers qui leur sont ouverts par la suite. C’est une question souvent posée par les parents et les enseignants. J’ai été ravie de présenter des parcours de diplômés et de montrer à quel point l’offre de formation est diversifiée, et combien les débouchés professionnels sont variés. Beaucoup de lycéens se sont montrés agréablement surpris et curieux, tandis que certains étaient quelque peu réticents et doutaient de leurs capacités. J’ai tenté de les rassurer en leur faisant part de mes propres expériences. C’était très gratifiant de pouvoir ensuite répondre à des questions précises relatives à la procédure d’admission, et de voir que l’enthousiasme grandissait, même parmi les lycéens qui s’étaient montrés hésitants au départ.

Les expériences interculturelles que j’ai pu vivre grâce au cursus intégré ont été un réel enrichissement pour mon développement personnel. Pouvoir échanger avec des personnes de cultures différente et vivre dans un autre pays m’a permis de remettre en question ma vision du monde et de l’approfondir. Il m’est ainsi plus facile de comprendre les perspectives d’autrui, atout considérable dans mon métier d’enseignante.

PH Freiburg – UHA Mulhouse-Colmar

J’ai été très heureuse de retourner dans mon ancien lycée et de présenter l’UFA aux élèves. Pour ce faire, j’avais à ma disposition une présentation PowerPoint de l’UFA. J’ai pu l’adapter et rajouter mes propres idées, ce qui était vraiment bien. Cela m’a fait prendre conscience de ce que j’ai le plus apprécié lors de ma formation. C’était un plaisir de partager cette belle expérience avec les lycéens.

Grâce à ce cursus, j’ai non seulement amélioré mon allemand mais aussi redécouvert ma langue maternelle. J’ai également pris conscience du rapport entre les langues et le développement d’une pensée : certaines idées n’existent que dans une langue, d’où l’importance d’en connaître plusieurs. Cependant, l’atout majeur du cursus réside, pour moi, dans la différence de conception des médias entre les deux pays. Certes, nous ne devenons peut-être pas des spécialistes car la binationalité implique une certaine discontinuité de l’apprentissage, mais nous gagnons une vision moins unilatérale, source d’originalité et d’ouverture d’esprit très appréciables. L’appartenance à un groupe franco-allemand rend également les différences culturelles tangibles et, en même temps, profondément poreuses, ce qui contribue à cette ouverture d’esprit. D’ailleurs, elle ne s’applique pas seulement au franco-allemand, c’est plutôt une attitude générale d’une grande valeur sur le plan aussi bien professionnel que personnel. Et c’est ce qui m’a poussé à rechoisir un cursus de l’UFA pour mon master.

U Weimar – U Lyon 2 – Lumière