Formations

Envie d’étudier en France et en Allemagne, voire dans un troisième pays ? L’UFA vous propose 186 cursus binationaux et trinationaux !

Guide des études

Recherche

L'UFA soutient la mobilité et les rencontres de jeunes chercheurs de France et d'Allemagne. Retrouvez les appels d'offres des différents programmes de soutien.

Guide des programmes de soutien à la recherche

Qu'est-ce que l'UFA ?

L’UFA est un réseau de 210 établissements d’enseignement supérieur français et allemands qui proposent en tout 186 cursus intégrés binationaux et trinationaux, accueillant tous les ans quelque 6 400 étudiants.

L'UFA en bref

C'est ce que disent nos étudiants

Le master « TübAix » m’a donné la possibilité d’utiliser et de perfectionner les capacités que j’ai obtenues lors de ma licence d’histoire et de français de manière logique et pratique. Grâce aux études binationales, j’ai réussi à approfondir mes connaissances des systèmes de recherche historique en Allemagne et en France, ce qui m’a permis, entre autres, d’obtenir une vue plus ample sur les différences culturelles des deux pays.

Après avoir terminé mes études, je suis en mesure de dire que grâce à mon cursus bilingue, j’ai développé un profil d’historien exceptionnel qui est très bien vu par les employeurs du cadre universitaire. Personnellement, je suis sûr que s’il fallait choisir une deuxième fois, je choisirais encore une fois le cursus intégré « TübAix ».

U Tübingen | U Aix-en-Provence("TübAix")

Le séjour dans l’établissement partenaire français m’a permis d’approfondir mes compétences techniques de façon évidente et de les mettre facilement en pratique sur place, dans les ateliers mis à disposition des étudiants sur place. C’est un enrichissement indéniable puisque cela est impossible dans mon établissement d’origine, où plusieurs centaines d’étudiants sont inscrits dans mon cursus. Cet approfondissement académique et pratique a de plus été complété par un échange interculturel intensif avec mes camarades français. Cela a également été l’occasion d’apprendre à connaître la culture du travail à la française. Pour finir, j’aimerais ajouter que mon cursus de master binational a eu un impact positif lors de ma recherche de stage et m’a permis de me distinguer des autres étudiants. Grâce à cela, je poursuis actuellement mon séjour en France par un stage entre Paris et Francfort.

Institut Polytechnique de Grenoble | KIT Karlsruhe

Les expériences interculturelles que j’ai pu vivre grâce au cursus intégré ont été un réel enrichissement pour mon développement personnel. Pouvoir échanger avec des personnes de cultures différente et vivre dans un autre pays m’a permis de remettre en question ma vision du monde et de l’approfondir. Il m’est ainsi plus facile de comprendre les perspectives d’autrui, atout considérable dans mon métier d’enseignante.

PH Freiburg – UHA Mulhouse-Colmar

Grâce à ce cursus, j’ai non seulement amélioré mon allemand mais aussi redécouvert ma langue maternelle. J’ai également pris conscience du rapport entre les langues et le développement d’une pensée : certaines idées n’existent que dans une langue, d’où l’importance d’en connaître plusieurs. Cependant, l’atout majeur du cursus réside, pour moi, dans la différence de conception des médias entre les deux pays. Certes, nous ne devenons peut-être pas des spécialistes car la binationalité implique une certaine discontinuité de l’apprentissage, mais nous gagnons une vision moins unilatérale, source d’originalité et d’ouverture d’esprit très appréciables. L’appartenance à un groupe franco-allemand rend également les différences culturelles tangibles et, en même temps, profondément poreuses, ce qui contribue à cette ouverture d’esprit. D’ailleurs, elle ne s’applique pas seulement au franco-allemand, c’est plutôt une attitude générale d’une grande valeur sur le plan aussi bien professionnel que personnel. Et c’est ce qui m’a poussé à rechoisir un cursus de l’UFA pour mon master.

U Weimar – U Lyon 2 – Lumière

De manière générale, je peux affirmer que ce cursus binational ne présente que des atouts. On découvre une nouvelle culture et on apprend à connaître de nouvelles personnes ; on perfectionne ses connaissances en français et on se familiarise avec les deux systèmes d’enseignement supérieur, très différents en France et en Allemagne. Bien sûr, on éprouve certaines difficultés à s’habituer au nouveau système lorsqu’on débute son cursus binational. Cependant, les choses finissent par s’arranger au bout de quelques semaines si l’on y met du sien. Personnellement, ce cursus m’a beaucoup apporté. J’ai énormément approfondi mes connaissances en vocabulaire technique, à tel point qu’il me serait même possible de travailler en France. Je recommanderais ce programme d’études à tout un chacun qui souhaite obtenir un double diplôme. En outre, je suis convaincu que ce double diplôme aura des retombées positives sur toute ma carrière professionnelle. Ce cursus binational constitue donc une expérience capitale et très enrichissante pour qui s’ouvre à de nouveaux horizons.

HS Mannheim – Mines Nancy / U Lorraine, Nancy

Non seulement les études à Sciences Po ont été un enrichissement mais aussi la vie quotidienne en France – Comment pourrais-je désormais vivre sans pain au chocolat, Canal St. Martin et la langue française ? Les souvenirs de mon séjour à Paris et des personnes que j’y ai rencontrées m’accompagneront toujours.

Freie Universität Berlin | Institut d’Études Politiques Paris

Compte tenu de la mauvaise situation conjoncturelle et du nombre croissant du chômage, l’avenir réside dans les carrières internationales auxquelles préparent surtout les cursus internationaux et les cursus soutenus par l’UFA. Aujourd’hui, les compétences linguistiques et les expériences à l’étranger sont indispensables.

Universität zu Köln | Université Paris I

Parallèlement aux nombreux avantages pour la vie professionnelle, les arguments cruciaux pour ces deux années passées en France sont la rencontre de nouveaux amis, l’élargissement de mon horizon et avant tout la maîtrise parfaite d’une langue étrangère. A présent, je me sens à l’aise dans les deux cultures.

Universität Karlsruhe (TH) | ENSAM Metz