18/09/2017

Université franco-allemande : un modèle de réussite fête ses 20 ans

Vingt ans après la création de l'Université franco-allemande (UFA) à Weimar, pas moins de 17 000 jeunes Français et Allemands ont obtenu un double diplôme franco-allemand.

 

« Nous sommes fiers de jouer, depuis vingt ans déjà, un rôle de tout premier plan pour la promotion de la coopération franco-allemande dans l'enseignement supérieur et la recherche, et d'œuvrer sans cesse au développement de nouveaux modèles porteurs dans ces domaines », se félicite Patricia Oster-Stierle, présidente de l'UFA. La première pierre de l'Université franco-allemande a été posée le 19 septembre 1997 à Weimar, où les deux pays ont signé un traité intergouvernemental, l'« Accord de Weimar ». « Depuis, l'UFA a non seulement permis à près de 17 000 étudiants de bénéficier de son offre de formation unique, qui comprend actuellement plus de 180 cursus intégrés binationaux, mais elle s’est elle-même constituée progressivement en laboratoire d'idées au service de l'internationalisation de l'enseignement supérieur européen », ajoute Patricia Oster-Stierle.


Le siège de cette institution binationale, installé à Sarrebruck, coordonne, depuis le lancement de ses activités en 1999, la mise en place, l'évaluation et le soutien de programmes d’études franco-allemands. Son offre, largement diversifiée, de formations franco-allemandes couvrant un nombre très important de filières a plus que doublé durant cette période, passant de 90 cursus initialement à plus de 180 aujourd'hui. Le réseau d’établissements d'enseignement supérieur qui proposent ces cursus sous l'égide de l'UFA a connu une évolution similaire et compte actuellement plus de 180 partenaires en France, en Allemagne et dans quelques pays tiers. Et si ses effectifs n'étaient encore que d'à peine 3 000 étudiants au cours de l'année universitaire 2000/2001, ils sont à présent près de 6 500 à bénéficier chaque année de l'opportunité de suivre une formation universitaire qui se déroule non seulement pour moitié en France et pour moitié en Allemagne, mais débouche de surcroît sur un double diplôme.


Dans le domaine du soutien à la recherche, l'UFA est également parvenue à augmenter le nombre des programmes bénéficiant de son soutien, lequel permet aujourd'hui à plus de 300 jeunes chercheurs d'effectuer tous les ans des séjours de recherche dans le pays partenaire, dans le cadre d'une cotutelle de thèse binationale ou d'un collège doctoral franco-allemand.


L’UFA est financée à parts égales par les gouvernements français et allemand qui, au cours de cette année, ont pris la décision conjointe de pérenniser l'augmentation de deux millions d'euros du budget de l'institution, indispensable à l'évolution future de ses activités. Enfin, le Conseil des ministres franco-allemand, qui se réunit à intervalles réguliers, a souligné cette année encore l'importance du rôle joué par l'UFA dans les relations franco-allemandes. Des représentants des deux gouvernements assisteront à la conférence organisée par l'UFA pour fêter ce 20e anniversaire les 14 et 15 décembre prochains au Château de Sarrebruck, et qui sera consacrée au thème suivant : « La coopération franco-allemande et l'enseignement supérieur : un modèle européen d'internationalisation ».