Florian Wisser

Des atomes crochus avec la France

 

Florian Wisser a obtenu le prix d’excellence 2011 de l’Université franco-allemande à la suite de son double cursus de chimie entre l’Universität des Saarlandes à Sarrebruck et l’ECPM (Ecole de Chimie, Polymères et Matériaux) de Strasbourg. « J’avais pris ma décision, avant de commencer les études, de faire une partie de mon cursus universitaire en France, raconte-t-il. J’aime bien la France et comme je viens de la Sarre, le français est incon-tournable là-bas. Je pensais que c’était une chance de pouvoir obtenir une formation dans les deux pays et découvrir d’autres méthodes. » Après deux années à l’université de la Sarre au bout desquelles il a obtenu son Vordiplom, il a traversé donc la frontière pour deux ans et suit les cours de l’ECPM. Il a finalement effectué sa cinquième année en Allemagne.

De cette expérience binationale, il tire plusieurs leçons : «  Il existe des buts différents dans les cursus des deux pays. En France, l’objectif, c’est de rentrer dans l’industrie. En Allemagne, c’est plus orienté dans la recherche. Par conséquent, les cours allemands sont plus théoriques. En France, ce sont les fameux Travaux Pratiques, beaucoup plus appliqués. De plus, à Strasbourg, on nous a appris entre autres à rédiger un projet personnel, à faire des présentations, on a eu des cours de propriété intellectuelle / brevets, etc.» La vie en entreprise est d’ailleurs devenue très concrète avec deux stages effectués pendant ces deux années passées dans la capitale alsacienne. « Le calendrier universitaire français laisse du temps pour faire des stages plus longs, c’est un grand avantage dans le cursus ». Son premier stage s’est déroulé au sein de l’industrie Bayer, à Krefeld. Le deuxième dans un laboratoire universitaire de l’ETH (Eidgenössische Technische Hoschschule) à Zürich.

Au début de son séjour strasbourgeois, Florian a été surpris par la vitesse à laquelle s’est formé l’esprit de groupe de sa promotion. « On a débuté par deux semaines d’intégration où on a pu passer du temps ensemble. Après ces deux semaines, je connaissais presque tout le monde ! ». Il a même participé à l’organisation de la rencontre « Forum Horizon Chimie » en 2009 qui fait le lien entre écoles ingénieurs et entreprises. Après voir rendu son mémoire de fin d’études consacré aux matériaux mixtes et obtenu brillamment son diplôme de fin d’études, Florian continue sur la voie de la recherche. Il est désormais doctorant à la Technische Universität de Dresde et s’intéresse cette fois aux polymères poreux.

 

» Voir les photos

» Consulter le dossier de presse