A.III. Critères spécifiques des programmes de soutien aux jeunes chercheurs

Les programmes de soutien aux jeunes chercheurs soutenus et financés par l’UFA doivent, en règle générale, satisfaire à des principes et des critères de qualité généraux et se déclinent en un certain nombre d’instruments possibles.

Des principes généraux pour l’ensemble des activités proposées :

Les programmes doivent présenter une excellence scientifique et un caractère innovant et d’originalité conjuguant ainsi, au niveau franco-allemand, les apports spécifiques scientifiques et culturels de chaque partenaire.

Ces programmes sont ouverts à tous les domaines disciplinaires universitaires et de recherche.

Ils doivent comprendre une mobilité des jeunes chercheurs entre les deux pays et au sein d’institutions et structures de recherche d’excellents niveaux scientifiques et académiques, et impliquant des encadrants scientifiques renommés et de bon niveau.

Ils doivent assurer une familiarisation avec des approches scientifiques et méthodologiques distinctes selon les deux pays, cette diversité constituant un atout supplémentaire.

Tout en assurant la confrontation de formes différentes de culture académique et scientifique, de méthodes de travail et de modes de vie, ils doivent s’appuyer sur l’acquisition de qualifications-clés dans les domaines disciplinaires et de compétences linguistiques et interculturelles.

En outre, il leur est demandé de permettre aux jeunes chercheurs, autant que possible :

  • l’acquisition d’une meilleure connaissance de deux pays au minimum,
  • une bonne immersion dans diverses structures et cultures de travail franco-allemandes et plus largement européennes et internationales,
  • un encouragement au développement de la personnalité.

Les programmes de formation doctorale : Collèges doctoraux franco-allemands et Cotutelles de thèse franco-allemandes

Prenant appui sur les formations doctorales présentes en France (Écoles doctorales) et en Allemagne (Graduiertenkollegs…), ces programmes doivent assurer, avec une bonne articulation, la mise en œuvre de formations doctorales structurées, possiblement en relation avec d’autres programmes soutenus par l’UFA dans le cadre d’une coopération franco-allemande (coopération des équipes de recherche, synergies entre cotutelle et collège doctoral, mise en œuvre d’autres programmes soutenus par l’UFA et coopération avec d’autres programmes franco-allemands…).

Il est demandé de mettre en place une excellente qualité de l’encadrement des doctorants: un encadrement spécifique et individualisé dans chaque établissement et commun aux deux établissements, destiné à élargir la spécialisation et à favoriser l’intégration structurée des doctorants dans les paysages français et allemand de la recherche.

  • Pour le Collège doctoral franco-allemand (CDFA), il est exigé une bonne structuration du programme de formation doctorale et de recherche, fondée sur les formations nationales et sur des formes d’enseignements spécifiques, une sélection binationale des doctorants, une articulation entre la formation doctorale et postdoctorale, une bonne diffusion et, selon les champs disciplinaires, une valorisation professionnelle des résultats de la thèse, des mesures d’insertion du docteur sur le marché du travail.
  • La Cotutelle de thèse (CT) doit ambitionner de créer de nouvelles synergies entre différents systèmes universitaires et différentes cultures de recherche, dont le doctorant doit pouvoir s’enrichir. Il est demandé que soit fixée par convention la codirection des recherches du doctorant par au moins deux professeurs d’université des deux pays partenaires, avec la possibilité d’obtenir, après une soutenance unique, le grade de docteur français et le grade de docteur allemand. La valeur scientifique des travaux menés, leur visibilité sur le plan franco-allemand, européen et international doivent offrir aux doctorants de meilleurs débouchés sur le marché du travail.

Les manifestations scientifiques pour jeunes chercheurs: les Ateliers de recherche et les Écoles d’été

Les manifestations scientifiques doivent satisfaire aux principaux critères suivants :

  • une qualité scientifique et pédagogique de la manifestation avec un équilibre entre conférences, ateliers et débats, ou autres formes d’interventions,
  • une qualité scientifique et pédagogique reconnue des intervenants,
  • une bonne approche méthodologique y compris interculturelle,
  • une expérience des porteurs de projet dans le domaine franco-allemand,
  • une cohérence et une complémentarité entre les origines des participants et une claire orientation internationale de la manifestation,
  • une répartition binationale équilibrée souhaitée entre les participants à la manifestation,
  • une ouverture de la manifestation aux diplômés et étudiants avancés (minimum niveau Master) avec possibilité de validation de crédits ECTS,
  • la diffusion des résultats de la rencontre, sous une forme appropriée, imprimée et/ou électronique,
  • une possible synergie souhaitée avec d’autres instruments (collège doctoral, partenariat) de l’UFA.