B.II. Les cursus de l’UFA

L’UFA propose plusieurs types de cursus binationaux (voire trinationaux) : des cursus intégrés, des cursus à reconnaissance mutuelle et des programmes de PhD-Track.

Pour chaque type de cursus, deux ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur, français et allemand, et éventuellement d’un pays tiers pour les cursus trinationaux, collaborent afin de mettre en œuvre, sous l’égide de l’UFA, un projet de coopération qu’ils ont élaboré conjointement et qui doit, pour être soutenu, présenter l’ensemble des critères de qualité mentionnés dans cette charte.

Deux types de cursus d’études binationaux, présentant des critères spécifiques propres détaillés dans la suite, ont été mis en place :

  • des cursus intégrés, constituant « le cœur de métier » de l’UFA,
  • des cursus à reconnaissance mutuelle (dans des cas exceptionnels exigés par des contraintes et des pratiques extérieures à l’UFA).

 

Les caractéristiques de ces différents types de cursus sont spécifiées dans les appels à projets qui explicitent quels sont les contenus et les démarches de demandes de soutien à soumettre par les porteurs de projets ainsi que les critères utilisés lors de l’évaluation.

Les caractéristiques spécifiques aux cursus intégrés de niveaux Licence et Master :

Ces cursus sont caractérisés par un haut degré d’intégration et répondent aux critères suivants :

  • la répartition équitable de la durée des séjours d’études obligatoires dans les pays partenaires, de préférence dans un groupe commun d’étudiants pendant toute la durée des études ; en cas de structures d’études différentes, il est également accepté que les promotions d’étudiants se croisent,
  • un règlement commun des études et du contrôle des connaissances,
  • un nombre d’étudiants en mobilité originaires de l’établissement français d’une part et allemand d’autre part atteignant au minimum 5+5 par année universitaire, toutes promotions confondues. Des exceptions motivées peuvent être acceptées.

Les caractéristiques spécifiques aux cursus franco-allemands à reconnaissance mutuelle :

Ces cursus sont des coopérations universitaires franco-allemandes dans des dispositifs à caractère moins intégré. Ils peuvent concerner notamment des coopérations avec des écoles supérieures délivrant des diplômes académiques reconnus de niveau et de qualité universitaires et couramment appelées « Grandes Écoles », du côté français.

Il s’agit concrètement de formations complémentaires, élaborées conjointement entre des établissements partenaires, qui débouchent sur un double diplôme de niveau équivalent :

  • les examens passés sont reconnus sous forme de conventions d’équivalence, donc à reconnaissance mutuelle,
  • les étudiants en phase de séjour dans l’établissement partenaire effectuent leurs études suivant les règlements des études et des connaissances en vigueur dans le pays partenaire,
  • la durée de séjour dans le pays partenaire doit être en adéquation avec l’obtention du double diplôme, intégrant notamment les contraintes éventuelles comme par exemple la commission des Titres d’Ingénieur (CTI) en France,
  • les cohortes d’étudiants peuvent être moins nombreuses. L’exigence d’un nombre minimum de 5 étudiants français et de 5 étudiants allemands en phase de séjour dans l’établissement partenaire, par année universitaire (toutes promotions confondues) n’est pas appliquée.

Les programmes de PhD-Track :

Un programme de PhD-Track est une formation consécutive intégrant deux années de master et trois années de doctorat au sein d’un programme unique d’une durée de cinq ans. En mettant en coordination et en cohérence des études en master et des études doctorales, il doit assurer aux étudiants et aux doctorants une continuité dans leur projet universitaire en l’articulant à un projet de recherche. Le recrutement se fait après un niveau Bac+3.
Un programme de PhD-Track s’adresse à des programmes possédant un concept de formation bien structuré et d’excellente qualité, et qui peut éventuellement associer un pays tiers.
Il est ouvert à toutes les disciplines. L’accent est mis sur la mobilité des étudiants et des doctorants. La phase de doctorat peut être effectuée dans le cadre d’une cotutelle de thèse et bénéficier, à ce titre d’une allocation supplémentaire de l’UFA.

Cette offre s’adresse à tout porteur d’une formation doctorale structurée en France et en Allemagne. Les deux premières années du programme doivent déboucher sur un diplôme de master, et les trois dernières années sur un grade de docteur.

Caractéristiques communes des différents types de cursus mentionnés ci-dessus :

Les participants de ces trois types de cursus doivent bénéficier non seulement d’une excel­lente formation dans leur discipline, mais doivent aussi acquérir des compétences linguistiques et interculturelles, très appréciées sur le marché international du travail. Bien plus qu’un simple séjour à l’étranger, les étudiants effectuent environ la moitié de leurs études dans le pays partenaire voire pays tiers et cela, si possible, au sein d’un même groupe plurinational, ce qui leur permet de connaître le système d’enseignement supérieur de l’« autre » pays aussi bien que le leur.

À la fin de leurs études, les participants obtiennent deux (ou trois) diplômes nationaux de niveau équivalent ou un diplôme conjoint, reconnus au niveau national : la licence, le master ou le doctorat (dans le cas des programmes de PhD-Track).

Il peut néanmoins exister quelques exceptions, selon la discipline et le type d’établissement. Par exemple, une Grande École remet à ses diplômés un « Diplôme de Grande École », reconnu et accrédité par le CNESER comme équivalent à un niveau master.

En France, les étudiants obtiennent les diplômes suivants :

  • Dans les universités :
    • la Licence (Bachelor)
    • le Master
    • le Doctorat
  • Dans les Grandes Écoles, les écoles supérieures et les IEP :
    • le diplôme de l’établissement comme par exemple le « Titre d’ingénieur diplômé » en sciences de l’ingénieur (niveau master)

En Allemagne, les étudiants obtiennent les diplômes suivants :

  • le Bachelor
  • le Master
  • Master (LL.M) en droit (pour les étudiants étrangers)
  • l’Examen d’État « Staatsexamen » : dans certaines disciplines comme le droit et la formation des enseignants
  • le Doctorat

 

La durée normale des études peut être prolongée dans le cadre de cursus qui mènent à un concours du côté français et à un examen d’État du côté allemand ou qui sont soumis à d’autres règlementations nationales contraignantes si ceci est réellement nécessaire et pertinemment explicité.

Rencontres préparatoires

Les programmes de « Rencontres préparatoires » ont été mis en place pour permettre à de futurs porteurs de projets d’organiser des séances de travail visant à coopérer dans le montage d’un des programmes de l’UFA, de formation ou de soutien aux jeunes chercheurs.